Les Diables qu’on a oubliés : Mehdi Carcela

Les Diables Rouges vont tenter à l’Euro de décrocher leur premier succès majeur. Ces dernières décennies, de nombreux joueurs ont porté le maillot de la sélection et parfois, on les a oubliés. C’est le cas de Mehdi Carcela, Diable Rouge un moment avant de finalement opter pour le Maroc.

Pur produit du Standard de Liège, Mehdi Carcela a franchi tous les échelons jusqu’à se retrouver en équipe première lors de la saison 2008-2009. Rapidement, le Liégeois s’impose dans l’équipe en montrant un grand talent, tant sur le flanc gauche que droit.
 
Possédant la nationalité belge mais également la marocaine et l’espagnole, Mehdi Carcela est alors convoité par les Diables et les Lions de l’Atlas. A l’époque, la Belgique n’est pas encore au même niveau que maintenant et le joueur hésite. A l’automne 2009, avec même pas une saison complète de D1 dans les jambes, Mehdi Carcela annonce qu’il jouera pour la Belgique. Georges Leekens s’empresse alors de sélectionner le médian pour un matchs amical, en novembre. Il entre une demi-heure contre le Qatar.
 
Quelques mois plus tard, en mars, il honore une deuxième cap mais là encore en match amical. Contre la Croatie, il joue une vingtaine de minutes. Encore sélectionné pour le match contre la Bulgarie en mai 2010, il regarde toutefois la victoire des Diables depuis le banc.

Revirement pour le Maroc

Après ces deux matchs amicaux, Georges Leekens désire à nouveau sélectionner le joueur pour des matchs de qualifications pour l’Euro 2012. Mais Carcela refuse et opte finalement pour le Maroc. Il effectue ainsi le trajet inverse à celui de Nacer Chadli, à la même époque.
 
C’est finalement le 9 février 2011 qu’il joue son premier match avec les Lions de l’Atlas. Depuis, en 10 ans, il n’a disputé qu’une vingtaine de matchs pour un seul but. Il était notamment de la partie lors de la Coupe du Monde en Russie, jouant quelques minutes seulement.

Une carrière de haut et de bas

Lors de son premier passage au Standard, Mehdi Carcela était étincelant. Il était un des moteurs de l’équipe lors de la remontée des Liégeois dans les play-offs 2011. Mais le coup de pied au visage reçu de Chris Mavinga lors du dernier match décisif pour le titre a brusquement freiné sa carrière.
 
Parti en Russie en juillet 2011, Carcela reviendra au Standard entre 2013 et 2015 avant de filer au Benfica Lisbonne. Au Portugal, il alternera le bon et le moins bon pendant un an avant de partir en Liga, à Grenade. Le club andalou le prêtera à l’Olympiakos puis au Standard en janvier 2018. Le club l’achètera finalement au bout de la saison et de ses 6 mois exceptionnels. La suite ? Un joueur peu en forme, moins décisif et au comportement pas toujours très pro.

Football

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top