Ces artistes belges ont foulé la scène du festival américain Coachella

Pour la deuxième année consécutive, le festival américain ultra-populaire Coachella ne pourra pas avoir lieu. L’occasion de revenir sur les moments musicaux marquants que nous a offert l’événement, pour calmer notre nostalgie. A la sauce noir-jaune-rouge, s’il vous plait ! Retour sur ces artistes belges qui ont foulé les planches du festival pop-électro emblématique. 

Stromae, 2015

Vous l’ignoriez peut-être, mais Stromae a chanté sur une des scènes de Coachella en 2015. Véritable fierté nationale de notre patrimoine, Stromae a su gagner les coeurs du public américain. Il était alors le seul artiste belge à l’affiche. Ses plus grands tubes y sont passés, de ‘Ta fête’ à ‘Papaoutai’, en passant par ‘Formidable’. La barrière de la langue n’a pas empêché les participants au concert d’être conquis par les talents de Stromae. Il a délivré une performance déjantée et dynamique qui a marqué les esprits des festivaliers, ne manquant pas de tweeter à ce sujet. ‘Ce mec, c’est Beyoncé mais en masculin’ ou encore ‘Certainement une des trois meilleures performances du week-end’, voici ce qu’on pouvait lire à l’époque sur le réseau social. Pas de doute, Stromae a depuis lors une renommée internationale et il continue de manquer au secteur de la musique depuis sa pause carrière


Amelie Lens, 2019

La Belgique n’est pas en reste lorsqu’on parle de musique électronique, et il semblerait que même les organisateurs de Coachella l’ait bien compris. En 2019, deux DJs belges trônaient sur l’affiche du festival américain. La première, Amelie Lens, n’a pas à rougir face au reste de la programmation. Âgée de 30 ans, elle débutait alors sa carrière internationale avec une tournée aux États-Unis la même année. Il semblerait que ses talents aux platines remportent l’adhésion, même outre-atlantique. Elle est sans aucun doute une véritable icône de la scène techno actuelle, et ce au-delà des frontières.

Charlotte de Witte

La deuxième artiste belge à figurer à l’affiche de Coachella 2019, c’est Charlotte de Witte. La DJ a su, elle aussi, attirer les regards aux États-Unis. Celle qui avait débuté aux platines avec un nom de scène masculin, ‘Raving George’, a bien évolué ! Elle assume aujourd’hui pleinement d’être une femme dans le monde majoritairement masculin de la techno et de l’électro, après avoir reçu une reconnaissance certaine pour son talent et non pour son genre. Elle a su créer son propre univers musical, ce qui l’a propulsé sur le devant de la scène, et même celle de Coachella. Cette année là, les deux DJ belges ont partagé l’affiche avec d’immenses stars comme Ariana Grande, Dame Impala, Childish Gambino, DJ Snake ou encore le groupe de k-pop BLACKPINK. C’est officiel, les Belges peuvent être fiers de leur culture musicale.


Musique

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top