Quand "Val so Classic" dépoussière l’opéra et la musique classique sur Youtube

"5 clichés sur l’opéra". C’est le titre de la toute première vidéo YouTube du projet de Valentine, de son pseudo ‘Val so Classic’. Son but ? Rendre la musique classique accessible à tous. Proximus Pickx vous présente cette passionnée à l’occasion du concert des jeunes du Concours Reine Elisabeth. 

Valentine et la musique classique, c’est une histoire de famille. Elle est tombée dedans quand elle était toute petite, grâce à son papa. Fun fact : c’est lui qui, pendant des années, a commenté le Concours Reine Elisabeth à la télé. Sa mère et son grand père n’ont pas dérogé à la tradition familiale de l’attrait pour l’art, la musique, et surtout pour la transmission de cette grande passion. 

Pour Valentine, ces talents vont surtout s’exprimer au théâtre. Comédienne depuis ses 13 ans, elle a notamment eu l’occasion d’obtenir des petits rôles à l’opéra. "Jouer muette aux côtés de grands chanteurs, c’est une façon d’approcher la musique classique autrement", confie-t-elle. Si elle s’essaie à la musique, ce ne sera qu’en amateur. A défaut de la pratiquer, elle l’étudie, puisqu’elle se dirige vers un cursus en musicologie. Elle en retire des connaissances et un degré d’expertise qui ne font que nourrir sa passion. 

L’idée de lier ses deux passions finit par germer : le jeu d’acteur et la musique s’imbriquent à la perfection dans la chaîne Youtube ‘Val so Classic’. Elle y vulgarise musique, grands compositeurs et instruments pour rendre attrayante la musique classique, notamment pour les jeunes. Pour Valentine, le point commun de toutes ses activités, c’est finalement la transmission : "Sous des tas de formes, l’objectif est de rendre la musique accessible et de montrer une autre facette du métier, des artistes. Toujours en les soutenant", raconte la créatrice de contenu. 


Le concert des jeunes du concours Reine Elisabeth

Si la musique classique peut souffrir d’une image carrée et pompeuse, Valentine la dépoussière. "Il ne faut pas forcément avoir des bases en musique pour apprécier l’opéra ou les grandes compositions", explique-t-elle. "C’est comme le vin, on croit qu’il faut s’y connaître en cépage et en mise en bouteille, alors que c’est le goût qui compte. Il suffit de faire confiance à ses sens : j’aime ce vin, j’aime cet opéra. On s’en fiche que ce soit un grand cru ou pas."

Il en va de même pour le concert des jeunes du concours Reine Elisabeth, qu’elle invite chacun à suivre : "Il n’y a pas de pré-requis pour apprécier cet événement, à part la curiosité. Ce sont des jeunes, entre 18 et 30 ans, qui donnent le meilleur d’eux-mêmes." Elle compare l’émission à The Voice, l’Eurovision et autres divertissements: on soutient son candidat et on apprécie un spectacle qui donne des frissons, comme les concertos de finale. 

"J’ai le même âge que certains des candidats, alors je propose de ce concert un regard de proximité. Je veux montrer que ces jeunes musiciens sont des gens comme nous, qui ont soif d’expérience et de rencontre et qui se lancent dans un beau challenge." Il n’y a plus qu’à monter à bord de ce grand moment humain et musical

Regardez le concert du 11 avril sur Pickx Live ou sur le site web Pickx.be. Ensuite, le concert sera disponible dans le catalogue VOD de Proximus jusqu'à la fin du mois de juin. Vous voulez accéder au catalogue VOD de Proximus ? Appuyez sur le bouton "On Demand" ou "Shop" de votre télécommande !

Pour en savoir plus sur le concert des jeunes du concours Reine Elisabeth, rendez-vous ici.

Musique

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top