One day, one goal: le bijou de Toni Kroos redonne un peu le sourire à l’Allemagne au Mondial 2018

La Coupe du monde en Russie fut sans doute la pire désillusion de la Mannschaft depuis des décennies. Les Allemands ont été éliminés au stade des poules après une campagne désastreuse. Lors du deuxième match contre la Suède, Toni Kroos a maintenu les espoirs des siens en inscrivant un petit bijou de coup franc à la 95e minute. 

Après avoir infligé au Brésil la pire humiliation de son histoire au Mondial 2014 (le fameux 7-1 en demi-finale), l’Allemagne a connu quatre ans plus tard ce qui pourrait être un gros coup de karma. Les quadruples champions du monde et tenants du titre n’ont pas dépassé les poules, réalisant là la pire performance de leur histoire depuis 1938.

La défaite en match d’ouverture contre le Mexique fut un premier signal. Un but de Hirving Lozano, assisté par Javier Hernandez, avait mis déjà les troupes de Joachim Low en mauvaise posture. Six jours plus tard, la Mannschaft devaient absolument se reprendre contre la Suède, qui s’était imposée contre la Corée du Sud au premier match. 

L’Allemagne n’y arrive pas

Tout le monde s'attendait à voir l’armada allemande, avec Neuer, Kimmich, Boateng, Kroos, Khedira, Muller, Reus, Draxler, Werner, se relever et lancer enfin son tournoi. Pourtant, ce sont les Suédois qui se sont mis en valeur les premiers. À la 32e minute, les Scandinaves partaient en contre attaque après une perte de balle grossière de Toni Kroos. Depuis le flanc droit, Viktor Claesson bottait en centre en direction du grand Ola Toivonen. Après un contrôle du torse, l’attaquant lobait subtilement Manuel Neuer. C’était une nouvelle preuve des fêlures du colosse allemand. 

Marco Reus, qui avait manqué le sacre de 2014 à cause d’une blessure, remettait les siens à égalité après la pause. Mais les Allemands, peu inspirés, n’arrivaient pas à prendre le dessus. Müller et Werner faisaient preuve d’imprécision et, à la 87e, le portier suédois Robin Olsen sortait un incroyable arrête réflexe pour dévier la tête de Mario Gomez

Kroos enroule pour les trois points

Le maigre point du nul se rapprochait pour la Mannschaft, résultat qui aurait douché leurs espoirs de qualification pour les huitièmes, car le Mexique l’avait emporté plus tôt contre les Sud-Coréens. Heureusement, l’arbitre décidait cinq minutes de temps additionnel. À 94 minutes et 40 secondes, l’Allemagne se voit accorder un coup franc très excentré, juste à l’extérieur de la surface. 

Toni Kroos place le ballon. Alors qu’on l’imagine envoyer un centre dans le tas, il joue le coup franc en deux temps, glissant le cuir à Reus, qui le stoppe immédiatement. Le joueur du Real Madrid vient ensuite frapper d’un splendide intérieur du pied. Le ballon trompe Olsen, file dans le but et offre trois points inespérés à l’Allemagne.

Mais la suite, on la connaît. Les hommes de Joachim Löw subiront un cuisant et improbable revers contre la Corée du Sud, les privant du tour final de Coupe du monde pour la première fois depuis 80 ans. Maigre consolation pour la Mannschaft: le but de Toni Kroos sera nominé pour le prix du plus beau but du tournoi. Mais comme un malheur ne vient jamais seul, l’Allemand sera détrôné par Benjamin Pavard et sa reprise de volée fantastique contre l’Argentine.

Fan de notre série? Retrouvez notre article sur le but tardif de Youssef El Arabi qui a envoyé l'Olympiakos en huitième de finale de la Ligue Europa

Info

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top