One day, one goal: la foudre d’El Arabi qualifie l’Olympiakos aux dépens d’Arsenal en Ligue Europa

À l’Olympiakos, tout le monde connaît son nom. Pour sa première saison au Pirée, l’attaquant Youssef El Arabi a directement conquis le coeur des supporters, grâce à ses buts décisifs. Il y a un an, contre Arsenal, le Marocain envoyait son équipe en huitièmes de finale de la Ligue Europa à la dernière seconde. 

Le duel entre l’Olympiakos et Arsenal était l’une des grandes affiches des seizièmes de finale de la Ligue Europa 2020. Alors qu’on retrouve encore parfois quelques modestes équipes à ce stade de la compétition, les Grecs et les Anglais promettaient un choc entre deux habitués de la scène européenne. 

Au match aller, Arsenal était parvenu, grâce à Alexandre Lacazette, à inscrire un précieux but à l’extérieur au Stade Karaïskakis. Mais le plus grands des clubs grecs est venu à Londres toutes armes dehors, avec la ferme intention de faire honneur à la branche de laurier qui orne son logo.

El Arabi répond à Aubameyang

Les Athéniens se sont battus jusqu’à la 53e minute pour enfin combler leur retard. Le défenseur Pape Abou Cissé a alors repris de la tête un corner de Mathieu Valbuena. Seul dans la surface, il ne manquait pas la cible et ramenait son équipe à égalité, au cumul des deux matchs.

Voyant leur adversaire reprendre du poil de la bête, les Gunners ont alors pris d’assaut la cage de l’Olympiakos. Mais la précision dans le dernier geste leur a fait défaut. Au terme du temps réglementaire, les équipes étaient dos à dos, et l’arbitre a lancé les prolongations.

À la 113e minute, Pierre-Emerick Aubameyang a fait tomber la foudre sur les Grecs. D’une reprise de volée magistrale, le Gabonais donnait l’avantage à Arsenal. Mais ce soir-là, les Dieux étaient du côté d’Athènes. Car, une minute avant la fin du match, Georgios Masouras envoyait un centre désespéré dans la surface. Au milieu de deux défenseurs, Youssef El Arabi s’étendait de tout son long pour couper la trajectoire du ballon, et le pousser au fond, au nez et à la barbe de Leno.

Pas une première pour lui

Impossible, pour Arsenal, de revenir au score en si peu de temps. Grâce à ses deux buts à l’extérieur, l’Olympiakos décrochait donc sa qualification pour le tour suivant. Le temps d’un soir, Youssef El Arabi est devenu un véritable héros grec

Le Marocain n’était pas à son coup d’essai, lui qui s’est fait une spécialité de marquer des buts décisifs. En effet, c’était déjà grâce à lui que l’Olympiakos s’était qualifié in extremis pour la Ligue Europa. Quelques mois plus tôt, son but (sur penalty) dans les dernières minutes contre l’Étoile rouge de Belgrade (1-0) avait offert aux Grecs la troisième de leur groupe en Champions League, synonyme de repêchage en C3.

Cette saison, El Arabi continue de faire le bonheur de son équipe, avec ses 19 goals en 29 matchs, toutes compétitions confondues. La semaine dernière, l'Olympiakos a gagné son 16e de finale de l’Europa League contre le PSV Eindhoven. Leur adversaire pour le prochain tour est déjà connu: il s'agira d'Arsenal. On en connaît un qui a déjà le sourire.... 

Fan de notre série? Retrouvez notre article consacré à la fabuleuse frappe de Memphis Depay contre le PSG

UEFA Europa League

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top