Les célébrations mythiques : Messi montre au Bernabeu qui est le patron

L’image est absolument mythique, il n’y a pas d’autre mot. Auteur d’un but chirurgical face au Real Madrid, la Pulga en profite pour exhiber son maillot aux supporters merengues. Un geste d’une humiliation extrême qui sera reprise par d’autre.

De retour à leur meilleur niveau après deux sacres du Barça en 2015 et 2016, les joueurs du Real Madrid caracolent en tête du classement de la Liga, suivis de près par leur éternel rival. Le 23 avril 2017, les deux équipes s’affrontent à Madrid dans un match qui pourrait s’avérer décisif dans la course au titre.
 
Comme souvent, le clasico est à la hauteur des attentes et les joueurs livrent une prestation de haut niveau. Portés par leur remontada face au PSG, les Barcelonais rendent coup pour coup au Real Madrid. Sans surprise, le score affiche 2 buts partout… jusqu’à ce que Messi en décide autrement.

Direction la légende

Le numéro 10 du Barça a l’art de se faire oublier entre les lignes et de surgir tel un cobra pour tuer ses adversaires. Ce soir-là, l’Argentin avait déjà marqué mais cela ne lui suffisait pas. Alors que ses équipiers déboulent sur le flanc gauche, Messi se glisse sous les radars de la défense et s’isole dans le rectangle pour recevoir le ballon et armer une frappe puissante qui ne laisse aucune chance au pauvre Navas. Pour les joueurs et supporters du Real Madrid, c’est la douche froide car on joue alors la 93e minute de jeu.
 
Galvanisé par l’ambiance, par l’enjeu et évidemment par son but, Lionel Messi enlève alors son maillot pour l’exhiber, côté flocage, aux tribunes du Bernabeu. Une manière de dire « voyez qui vous met à terre ». Cette victoire du Barça leur permet de faire un pas vers le titre… mais les supporters du Real auront leur vengeance puisque c’est finalement leur club qui coiffera les lauriers au terme d’un final haletant.

Fekir joue les Messi de Guichard

La célébration de la Pulga a évidemment rapidement fait le tour du monde et a inspiré de nombreux joueurs. Mais pour transmettre la même puissance dans ce geste, il fallait un scénario fort similaire. Nabil Fekir l’avait bien compris la saison suivante à l’occasion d’un derby entre l’AS Saint-Etienne et Lyon.
 
L’attaquant des Gones, face à l’ennemi juré, inscrit un but à la 85e pour donner au score des allures d’humiliation ultime: 0-5. Mais l’international français estime que ce n’est pas assez, qu’il faut enfoncer le couteau encore plus profond et le remuer un maximum dans la plaie. Il décide alors de se la jouer Messi, en plein Geoffroy Guichard. De quoi exciter comme jamais les supporters de l’ASSE qui sont un peu plus chauds que ceux du Real.
 
Dans cette nouvelle série, nous revenons sur des célébrations mythiques. Revivez le moment où Brandi Chastain a retiré son maillot en finale de la Coupe du Monde 1999.

Info

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top