L’équipe suisse consolide sa position de leader au général et prouve une nouvelle fois qu’elle est la référence actuelle de la scène européenne Rocket League.

Soucieux de poursuivre l’évolution de sa scène compétitive, Rocket League proposait un nouveau format pour ce premier événement régional de la manche hivernal des RLCS X. Vingt-quatre équipes se sont donc affrontées durant quatre jours pour tenter de remporter la victoire finale, avec à la clé un cash prize de 30,000 $ et 401 points à empocher pour le classement général.

Si le spectacle proposé à haut niveau s’est de nouveau révélé être de grande qualité, le suspense a toutefois tourné court tant la domination de BDS a été écrasante. Après avoir remporté le Major Event de la manche automnale, la line-up composée de MaRc_By_8, M0nkey M00n et Extra abordait ce winter split européen avec une confiance absolue à la hauteur de ses performances récentes.

Jamais véritablement inquiété durant les différents paliers qualificatifs du winner bracket, le trio a filé vers la grande finale en ne laissant que des miettes à ses adversaires (3-0 ; 3-0 et 4-1), avant de s’imposer face à Renault Vitality pour la première place sur un score de 4-1. Les abeilles avaient pourtant bien entamé la rencontre en s’emparant du premier round de ce BO7. Le match a ensuite tourné à l’avantage de l’équipe suisse qui a remporté les quatre manches suivantes, dont deux au terme de prolongations. La troisième place revient aux Giants, auteurs d’une bonne première manche hivernale après la désillusion du Major Event d’octobre où ils ont échoué au huitième rang.

Outre le succès de BDS, ce premier tournoi régional d’hiver a également été source de bonnes surprises et de découvertes. Les Wolves sont parvenus à se classer dans la partie supérieure du tableau pour leur premier tournoi sur Rocket League. Ils ont malgré tout perdu à deux reprises face à l’ex-roster espagnol de Magnifico, évoluant désormais sous les couleurs de Team Queso et également signataire d’une belle performance en se hissant à la sixième place.

Coté belge, soulignons le parcours solide de l’équipe Oxygen Esports emmenée par notre compatriote AztraL. L’Aubelois a de nouveau montré qu’il fait partie des grands talents de la scène professionnelle de Rocket League et s’est illustré à plusieurs reprises par le biais d’actions individuelles menées avec brio. Oxygen s’est hissé jusqu’aux demi- finales du upper bracket, avant de tomber sous les buts de BDS. Rétrogradé face à Top Blokes en loser bracket, le trio s’est finalement incliné 1-4 sur deux overtimes (prolongations, ndlr) et termine cinquième.

Autre représentant du royaume engagé dans ces RLCS X, l’entraineur Cha0s et son équipe Triple Trouble ont en revanche vécu une première manche hivernale compliquée. La line-up composé de Tadpole, bluey. et Calix n’a remporté qu’un seul match sur le tournoi et termine dix-septième après avoir subi le dictat des Giants (1-4 ; 3-7 ; 2-5) lors de leur seconde rencontre programmée dans le upper bracket. Ils se sont ensuite inclinés face aux Wolves au terme d’un match plus serré (3-4 ;3-4 ;3-0 ;2-5), mais insuffisant pour prétendre à une qualification quelconque.

Cette première manche du split hivernal n’a fait que confirmer le statut de leader qu’occupe actuellement BDS. Si Renault-Vitality demeure pour l’heure son adversaire le plus sérieux de ces Championship Series, il est clair que l’équipe suisse reste la référence européenne, laquelle sera difficile à battre puisque le trio n’a plus perdu un match de RLCS depuis le 30 septembre dernier. La seconde manche hivernale aura lieu du 3 au 6 décembre prochain.