Les festivals de musique qui ont forgé l’histoire - Partie 2: les seventies

Puisque nous sommes privés de nos festivals d'été, Proximus Pickx part chaque semaine sur les traces d’un festival de musique qui a marqué une décennie précise. Aujourd’hui, on continue avec les années 70 et le mémorable Festival de l'île de Wight, surnommé le "Woodstock anglais".

Woodstock fait, certes, office de référence en matière de festivals rock sur le sol nord-américain. Mais de l’autre côté de l’Atlantique, un autre événement jouit d’une renommée similaire: le festival de l'île de Wight, qui s'est tenu du 26 au 31 août 1970 sur une île déserte de la côte sud britannique. C'était la dernière des trois éditions originales. Le festival fera son retour en 2002 et, depuis, il se tient chaque année, à une échelle (heureusement) plus réduite.

Comme pour Woodstock, les visiteurs pouvaient obtenir leur billets à l’avance. Mais, de nouveau, les organisateurs ont sous-estimé l’arrivée massive de spectateurs sans billets. Une immense foule s’est mise à abattre les clôtures pour forcer le passage vers le terrain du festival, rendant de facto l’événement libre d’accès.

La foule a alors atteint un nombre complètement fou. Il n'existe pas de chiffres exacts, mais selon le livre Guinness des records, l'île de 380 m² a été envahie par 600 000 à 700 000 personnes. C’était 200 000 de plus qu'à Woodstock, un an plus tôt. Notons que seules 50 000 bonnes âmes avaient acheté un billet d'entrée.

Des stars mondiales assoient leur réputation

L’affiche du festival de l'île de Wight était longue et variée. Les organisateurs ne se sont pas concentrés sur le rock, comme leurs collègues de Woodstock. Des artistes de jazz (Miles Davis), de country (Kris Kristofferson) et même du tropicalisme brésilien (Gilberto Gil et Caetano Veloso) sont montées sur scène. Mais les têtes d'affiche restaient des vedettes incontestées de l’époque, comme Jimi Hendrix, The Who, The Doors, Chicago ou The Moody Blues.

Le festival fut également le baptême du feu (et le révélateur) de quelques talents en devenir: Supertramp, fondé un mois plus tôt ou Emerson, Lake and Palmer, qui s'était produit pour la première fois une semaine auparavant.

Les plus grands noms de la musique de l’époque ont acquis un statut légendaire grâce à leur performance sur l’île de Wight. Le concert des Who est considéré comme l'un des meilleurs jamais organisés. Le passage d'Hendrix lors de la dernière nuit du festival est également entré dans l’histoire: ce fut la dernière scène sur le sol britannique pour le guitariste, qui décédera trois semaines plus tard.

Cauchemar logistique

L’emplacement du festival était splendide, mais peu pratique: l'acoustique souffrait d'une forte brise marine, qui dirigeait le son vers un seul côté du public. Le système de sonorisation a dû être renforcé au moyen des amplificateurs des Who. Enfin, les organisateurs ont dû faire face à d’incroyables défis logistiques, et notamment assurer le transport des 600 000 visiteurs sur une île de moins de 100 000 habitants. D’autant plus qu’à cette époque de l’année, les services de navettes étaient déjà bien occupés avec l'afflux annuel de touristes.

Quand ils ont pris conscience que le festival était hors de contrôle et qu’ils n'en percevraient aucun bénéfice, les organisateurs ont décidé d’en faire un événement gratuit. Au grand dam de Rikki Farr, le maître de cérémonie. Selon la légende, ce dernier se serait adressé ainsi au public: "Nous avons mis sur pied ce festival avec beaucoup d'amour, bande de salauds! Nous nous sommes démenés pendant un an pour vous, porcs! Et pour nous remercier, vous démolissez et détruisez nos clôtures? Allez au diable!"

Vu la perte financière entraînée par ce fiasco, le festival de l'île de Wight ne sera pas réitéré l’année suivante. Il faudra attendre 32 ans pour que l’événement renaisse de ses cendres. Depuis 2002, il accueille environ 60 000 personnes chaque année et réunit des stars mondiales de la musique.

Découvrez ici la première partie de notre voyage à travers l'histoire des festivals, consacrée au légendaire Woodstock. 

Musique Maestro !

Voir tout

Le sport à la une

Voir tout

L'actu cinéma et séries

Voir tout

L'actu esport

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top

Contrôle parental actif

Veuillez introduire votre code PIN pour désactiver le contrôle parental pendant 10 minutes.

Code PIN oublié? Contactez le 0800 99 696

Aide?