One day, one goal: Robbie Fowler mystifie la défense du SK Brann

Surnommé "God" à Liverpool, Robbie Fowler est l’un des attaquants les plus talentueux et populaires à avoir évolué sous le maillot des Reds. Lors de la Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe 1997, le buteur britannique étonna tout le monde avec un geste de grande classe suivi d'une finition pleine de sang-froid.

Après une décennie 1980 dorée, Liverpool connaît une période un peu moins faste dans les années 1990. Ce qui n’empêche toutefois pas certains grands talents d’éclore sous le maillot des Reds, comme le précoce Robbie Fowler, pur produit du club qui signe son premier contrat professionnel à l’âge de 17 ans. Il ne faudra pas longtemps à l’attaquant pour s’affirmer comme l’un des meilleurs buteurs de Premier League, inscrivant notamment 18 buts au terme de sa première saison. Lors de la saison 1996-1997, alors qu’il vient d’hériter du numéro 9 d’Ian Rush, une autre légende du club, Fowler va marquer les esprits en Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe.

Buteur naturel

En quarts de finale, le Liverpool des "Spice Boys" Fowler, Jamie Redknapp et Steve McManaman se déplace en Norvège pour affronter le SK Brann. Les Reds se méfient de cet adversaire plus coriace qu’il n’y paraît et qui vient d’ailleurs de faire tomber le PSV Eindhoven au tour précédent. Si Liverpool ne jouera pas son plus grand match à Bergen ce soir-là, le chef-d’oeuvre de son buteur maison vaudra quant à lui le détour.

On ne joue que depuis 9 minutes lorsque Fowler reçoit le ballon de la tête d’un coéquipier aux abords du grand rectangle. Sans se poser de question, le buteur au caractère bien trempé réalise une aile de pigeon qui mystifie son adversaire direct et lui ouvre la voie du but. Cela va trop vite pour la défense norvégienne, qui ne peut empêcher Fowler d’ajuster ensuite le gardien à bout portant. Un geste audacieux, instinctif et une finition pleine de sang-froid: un but typique d’un joueur qui n’avait pas souvent besoin de grand-chose pour transformer n'importe qu’elle action en occasion dangereuse.

Les Norvégiens égaliseront un peu plus tard dans le match, mais le but de Fowler plaça tout de même les Reds dans une position confortable en vue du match retour, où ils termineront le travail assez facilement en s’imposant 3-0 grâce notamment à un doublé de leur serial buteur.

Sixième meilleur buteur de l’histoire du club

La suite de la saison fut cependant moins rose pour Liverpool. Éliminé par le Paris Saint-Germain en demi-finale de Coupe d'Europe, les Reds durent également capituler dans la course au titre pour finalement terminer à une décevante quatrième place, à 7 points du champion Manchester United.

Robbie Fowler affola quant à lui une nouvelle fois les statistiques. Ses 7 buts en Coupe d’Europe des vainqueurs de coupe lui valurent le titre de meilleur buteur de la compétition et portèrent son total à 31 buts toutes compétitions confondues cette saison-là. La popularité de l’enfant du club est alors au plus haut, mais la multiplication des blessures et l’éclosion d’un autre grand talent, Michael Owen, le relègueront peu à peu sur la touche.

Après une victoire finale en Coupe UEFA, il quittera le club en 2001 pour Leeds, avant d’y faire bref son retour en 2006, au plus grand bonheur des supporters des Reds. S'il n'est alors plus le même joueur que jadis, il réussit tout de même à porter son record pour Liverpool à 183 buts en 369 matches, ce qui en fait le sixième meilleur buteur de l’histoire du club. Après quelques autres séjours en Angleterre et en Australie, il effectuera une dernière pige en Thaïlande lors de la saison 2011-2012 avant de ranger définitivement ses crampons.

Fan de notre série? Lisez également notre article consacré à l'envoi angélique de José Luis Chilavert.

Premier League

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top