One day, one goal: la chevauchée "messiesque" de Sofiane Hanni

Se jouer de toute la défense pour ensuite placer une frappe dans le petit filet opposé, voilà qui valut à Sofiane Hanni le prix du plus beau but de la saison 2016-2017. En pleine lutte pour le titre, l’international algérien a offert trois points précieux à Anderlecht contre le KV Ostende.

Le 16 avril 2017, Ostende et Anderlecht ouvrent la troisième journée des play-offs 1. En cas de victoire, le leader bruxellois ferait une excellente opération au classement en reléguant le Club Bruges, son premier poursuivant, à sept points. Mais si les Mauves sont très bien placés dans la course au titre, ils font néanmoins face à de nombreuses critiques. Sous la direction de l'entraîneur René Weiler, Anderlecht ne produit pas le football champagne cher aux sympathisant mauves.

Certains joueurs sont également dans le collimateur du public. Parmi eux, le talentueux Sofiane Hanni, arrivé de Malines quelques mois plus tôt. Les supporters anderlechtois attendent beaucoup du milieu offensif franco-algérien aux dribbles déroutants. Mais le joueur ne parvient manifestement pas à enthousiasmer le public.

Une réponse aux critiques

Les performances en demi-teinte du joueur s’accompagnent souvent de sifflets. Mais en pleine lutte pour le titre, Hanni va répondre aux critiques de la plus belle des manières. A la Versluys Arena, Anderlecht et Ostende rentrent au vestiaire sur un score nul et vierge, avec notamment un pénalty arrêté par le gardien des Bruxellois Frank Boeckx. A peine trois minutes après la reprise, Sofiane Hanni va scotcher tout le monde. Après être entré en possession du cuir, le Franco-Algérien entame un slalom venu d'ailleurs, effaçant pas moins de quatre défenseurs avant de tromper William Dutoit d’un tir placé dans le coin opposé. Un but aussi beau que décisif puisqu’il offre les trois points aux Mauves.

Hanni célèbre son but la main à l'oreille, envoyant un message clair aux supporters bruxellois. Après le match, René Weiler défend son joueur. "Les gens vont au stade pour voir des buts comme celui d'Hanni. Le fait qu'il ait été sifflé contre Zulte Waregem? Je dirai simplement qu'il y a trop d'impatience dans le football. Hanni a toujours tout donné et aujourd'hui, il en est récompensé par un magnifique but. Cela va lui faire du bien, je suis content pour lui".

Un manque de reconnaissance

Ce coup d’éclair d'Hanni fut assez représentatif de toute la saison d'Anderlecht. Sous Weiler, les Mauves ne produisaient jamais vraiment un football dominant et offensif. Bien souvent, ils essayaient de marquer les premiers avant de miser sur leur organisation pour tenir le résultat.

Critiques ou non, cette stratégie a porté ses fruits. De nombreuses équipes se sont en effet cassé les dents sur le bloc bruxellois et Anderlecht fut a couronné champion de Belgique pour la 35e fois, le dernier titre conquis par les Mauves.

Le goal d'Hanni fut désigné plus beau but de la saison. Malgré ses 13 buts et 19 passes décisives qui ont largement contribué au titre, le milieu offensif continuera à entretenir une relation d'amour-haine avec le public anderlechtois. Ce manque de reconnaissance le poussera finalement vers la sortie. Au cours de l'hiver 2018, le Spartak Moscou s’attache ses services pour un montant de huit millions d'euros.

Fan de notre série? Lisez aussi notre article consacré au coup franc de Ronaldinho contre le Werder Brême.

Jupiler Pro League

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top