La 5G contribue à diminuer l’utilisation des pesticides

Publié le 03/11/2021 dans Récits de clients

La 5G contribue à diminuer l’utilisation des pesticides

L’Europe veut réduire de moitié l’utilisation de produits chimiques d’ici 2050. Un test montre que l’utilisation de drones, de l’IA et de la 5G, peut réduire jusqu’à 80 % l’usage de pesticides. C’est positif pour l’agriculteur et la société.

L'Institut flamand pour l'agriculture, la pêche et la recherche en alimentation (ILVO), le spécialiste de l’IA Robovision, le spécialiste du drone Exobotic et Proximus ont réalisé ensemble cet été un test de reconnaissance des mauvaises herbes dans les champs de maïs afin de réduire l’utilisation de pesticides.

À cette occasion, un drone rassemble les images d’un champ de maïs. Les images et leurs localisations correspondantes sont ensuite envoyées via la 5G à des ordinateurs, où les données sont analysées au moyen de l’IA. Cette analyse permet à la machine de pulvériser de façon ciblée et de réduire l’utilisation de pesticides et de pulvérisations jusqu’à 80 %.

Sur la base des données transmises par le drone, nous créons une carte de tâches pour le pulvérisateur afin qu’il n’ait besoin de pulvériser que là où il y a des mauvaises herbes.

Rob Gielen, Sales Manager Agri & Food chez Robovision

Ruben Van de Vijver de ILVO : “Un test comme celui-ci est essentiel pour espérer atteindre nos ambitions à 2050. À l’heure actuelle, un agriculteur traite toujours l’ensemble de son champ de maïs, même là où il n’y a pas de mauvaises herbes. L’objectif est simplement de pulvériser là où c’est effectivement nécessaire.”

La 5G est essentielle en robotique

“Grâce à la communication rapide et sûre de la 5G, nous pouvons renvoyer le drone en temps réel dans les zones du champ de maïs où nous souhaitons traiter davantage de données”, explique Rob Gielen de Robovision.

Constantijn Vermeer de Exobotic ajoute : “Les robots autonomes ont absolument besoin de la 5G pour la navigation et l’IA. Cela nous permet d’envoyer de nombreuses données dans le cloud où elles pourront être analysées immédiatement et auxquelles pourront réagir les robots. Sans 5G, il faut des jours pour rassembler la même quantité d’informations, ce qu’un agriculteur ne peut pas se permettre.”

Vous souhaitez tester vos projets de 5G sur notre nouvelle platforme d’innovation?

Je veux tester la 5G Nouvelle fenêtre

Osez explorer de nouvelles collaborations.

Découvrez comment

One

Le magazine IT de Proximus qui s’adresse aux CIO et professionnels IT actifs dans les PME. 

Les autres articles de One