Bebat collecte les piles plus efficacement grâce à l’IoT

Publié le 12/07/2021 dans Récits de clients

Bebat collecte les piles plus efficacement grâce à l’IoT

En connectant le réseau de collecte des piles usagées, Bebat l’a rendu plus intelligent. C’est un projet IoT à grande échelle réalisé en partenariat avec Unitron Connect qui permet une meilleure gestion des points de collecte de piles et qui rend les processus logistiques plus efficace.

Asbl fondée par les producteurs de piles, BebatNouvelle fenêtre s’occupe de la collecte et du recyclage des piles usagées. Les producteurs respectent ainsi leur obligation légale de les reprendre. Actuellement, Bebat gère un réseau de 24.000 points de collecte. Les consommateurs peuvent laisser leurs piles dans des collecteurs qui sont principalement situés dans des centres de recyclage, des supermarchés et autres commerces, des écoles et des entreprises.

Grâce à ce réseau, Bebat collecte chaque année 3.600 tonnes de piles usagées et en recycle 90 %. Ainsi, les déchets résiduels du Belge moyen ne contiennent pas plus d’une pile par centaine de kilos, ce qui fait de notre pays le leader européen en la matière.

Il y a sept ans, Bebat avait entamé un premier projet d’IoT. Un capteur surveillait le remplissage des points de collecte. Dès que l’un d’entre eux était presque plein, Bebat recevait automatiquement une notification pour aller collecter les piles. Ainsi, plus personne n’avait à surveiller les points de collecte à l’endroit où ils se trouvaient – un supermarché ou une école, par exemple. “Le marché des capteurs et solutions IoT a beaucoup évolué depuis”, observe Nele Peeters, directrice Marketing, Operations & Innovation chez Bebat. “Nous avons donc commencé à chercher une manière de rendre notre réseau encore plus intelligent.”

Une logistique plus efficace

À la demande de Bebat, Unitron ConnectNouvelle fenêtre a développé une nouvelle solution IoT. “Nous sommes spécialisés dans l’IoT purpose-built”, précise Jan Bogaert, Business Unit Lead chez Unitron Connect. “Nous développons une solution sur mesure pour une problématique IoT spécifique.” Concrètement, il s’agit ici d’une solution modulaire et évolutive pour les points de collecte de Bebat. Cette solution se compose de capteurs capables de faire plus que surveiller le seul remplissage ainsi que d’une antenne développée sur mesure et d’une batterie doté une durée de vie plus longue.

Avec cette nouvelle solution, Bebat mise avant tout sur l’optimisation de sa propre logistique. “La disponibilité d’informations plus détaillées quant au remplissage des points de collecte doit nous permettre de mieux organiser l’enlèvement des piles”, déclare Nele Peeters. “Si nous vidons un point de collecte plein, nous en profiterons pour vider d’autres points à proximité, même s’ils ne sont pas tout à fait pleins, ce qui nous évitera de devoir envoyer un camion vers la même région le lendemain. Notre planning de transport gagne ainsi en efficacité.”

L’IoT nous donne plus d’informations et nous permet ainsi d’organiser l’enlèvement des piles plus efficacement.

Nele Peeters, directrice Marketing, Operations & Innovation chez Bebat

“L’ensemble de cet exercice s’inscrit dans notre ambition de travailler à plus grande échelle”, confie Nele Peeters. Bebat passe en effet de 1.200 à 2.000 points de collecte connectés. Les nouveaux capteurs sont capables d’effectuer des mesures très précises, ce qui est particulièrement important pour la mesure du taux de remplissage. Un point de collecte situé dans un supermarché se remplira par exemple beaucoup plus vite que dans une pharmacie. Bebat doit donc planifier différemment ses enlèvements en fonction de ces divers types d’emplacement.

Et les batteries de véhicules électriques ?

Dans le même temps, Bebat étend son champ d’action : l’organisation a conçu un conteneur spécial pour collecter les batteries de véhicules électriques et pour lequel Unitron Connect a développé un capteur de mesure de la température. “C’est essentiel pour stocker ce type de batteries car elles présentent un risque d’incendie”, précise Nele Peeters. À terme, Bebat souhaite faire en sorte que le capteur ne se contente pas, en cas d’incendie, d’envoyer une alarme, mais qu’il déclenche également les extincteurs.

Un accéléromètre détecte en outre les éventuels mouvements du conteneur, offrant une protection supplémentaire pratique contre le vol de ces précieuses batteries.

Pour la connectivité du système, Unitron Connect compte sur Proximus. “Nous travaillons avec une combinaison de deux protocoles de communication du NB-IoT et du LTE M”, poursuit Jan Bogaert. “Proximus fournit une solution de roaming national. Le point de collecte se connecte toujours à l’antenne offrant la meilleure qualité réseau, y compris si elle appartient à un autre opérateur.”

Proximus fournit la connectivité et une solution de roaming national. Les capteurs se connectent ainsi toujours à l’antenne offrant la meilleure qualité réseau.

Jan Bogaert, Business Unit Lead chez Unitron Connect

Étendre encore le réseau

Le déploiement des points de collecte équipés de la nouvelle solution IoT débutera à l’été 2021. Les centres de recyclage seront les premiers concernés, puis ce sera au tour des commerces, écoles et entreprises. “Nous voulons que 80 % de nos points de collecte soient équipés du nouveau système d’ici la fin de l’année”, conclut Nele Peeters. “Nous étendrons ensuite encore le réseau.

Des actions spéciales sont organisées dans les écoles : elles consistent à épargner pour du matériel de sport ou un voyage en bus, par exemple, pour chaque kilo de piles collecté. Nous examinons actuellement la possibilité de collecter des données via les capteurs afin d’encore mieux informer les écoles.”

Des capteurs IoT surveillent la température des vaccins

En savoir plus ?

Experts

Nos experts vous tiennent au courant des dernières nouvelles et tendances pour les professionnels de l'ICT.

Les autres articles de Experts