L’IA pour un trafic plus sûr et plus durable

Publié le 05/07/2022 dans Actualité

L’IA pour un trafic plus sûr et plus durable

BeMobile, une filiale de Proximus, a participé avec 5 partenaires à un use case sur l’utilisation de l’IA et l’IoT pour améliorer la sécurité routière par mauvais temps, diminuer les embouteillages et économiser du carburant.

Celtic-Next Secure and Accurate Road Weather Services (SARWS) est le nom de l’initiative européenne à laquelle participe BeMobileNouvelle fenêtre aux côtés de bpostNouvelle fenêtre , l’IRMNouvelle fenêtre , les spécialistes de l’innovation Verhaert Masters in InnovationNouvelle fenêtre et InuitsNouvelle fenêtre , et IMECNouvelle fenêtre , le Centre d’études en nanoélectronique et technologies digitales de Louvain, avec le soutien financier de VLAIONouvelle fenêtre , l’Agence flamande pour l’innovation et l’entrepreneuriat.

Détection de la température, de l’humidité ambiante et de l’emplacement

Pour le projet, Verhaert a équipé une flotte de camionnettes de bpost de capteurs et d’IA embarquée afin de mesurer la température, l’hygrométrie et l’emplacement des véhicules et de classer les conditions météo (pluie, neige, verglas) rencontrées sur la route selon leur intensité.

Des données prédictives peuvent être envoyées au back-end (cloud). Une caméra infrarouge a été installée dans la calandre afin d’enregistrer la température de la chaussée, tandis qu’une dashcam capte en permanence des images des conditions de circulation. Le système est relié au véhicule même via son propre Controller Area Network (CAN) interne. Fonctionnement des essuie-glaces, dégivrage du pare-brise, allumage des phares antibrouillard : tout est enregistré.

Traitement des données dans la voiture

Les données captées sont (partiellement) traitées à l’intérieur du véhicule par un système IA. Celui-ci utilise notamment les images de la dashcam pour identifier trois types de temps : pluie, brouillard ou neige. Il peut aussi corriger les effets de la fluctuation de la vitesse du véhicule sur les résultats mesurés. La raison de cette première analyse in situ est simple : garantir la confidentialité et limiter le volume de données transmises vers la plateforme de gestion d’Inuits.

Collaboration avec l’IRM et les chauffeurs bpost

La plateforme offre à tous les partenaires un accès direct à toutes les données enregistrées. Be-Mobile, par exemple, traite celles-ci sans son système d’informations routières et lance des algorithmes capables de déterminer s’il pleut et où. Les données sont ensuite transmises à l’IRM, qui les utilise pour améliorer la précision de son modèle météo et ainsi mieux prédire la situation sur les routes. Be-Mobile renvoie ensuite toutes les données aux chauffeurs bpost en les invitant à réagir via une application mobile pour valider les résultats et améliorer les prévisions.

Des cartes de prévisions plus précises

En utilisant l’IA et les algorithmes pour traiter les données des capteurs, tous les partenaires ont apporté une contribution scientifique intéressante au projet. Ces données seront réutilisées dans des projets ultérieurs, notamment pour produire des cartes de prévisions météo beaucoup plus précises.

Be-Mobile dirige le projet Mobilidata pour un trafic plus sûr en Flandre.

Découvrez comment

Gestion intelligente des stocks, suivi de vos biens et manutentionnaires mobiles. Ce ne sont là que quelques-unes des solutions que Proximus propose dans le secteur du transport et de la logistique. Vous voulez en savoir plus

Découvrez toutes les possibilités

One

Le magazine IT de Proximus qui s’adresse aux CIO et professionnels IT actifs dans les PME. 

Les autres articles de One