Comment Cate Blanchett s’est préparée pour incarner son rôle dans 'Tár'

Cinéma |

Cate Blanchett incarne une cheffe d’orchestre toxique dans 'Tár' qui dirige ses musiciens avec une main de fer et une grande passion. Ce drame psychologique centré sur la chute de Lydia Tár a demandé à l’actrice énormément de préparation. De la direction d'orchestre à l'apprentissage du piano, Pickx vous dit tout sur les coulisses de ce nouveau film à découvrir au cinéma !

De Pickx

Partager cet article

Actuellement au cinéma, le film ’Tár’ réalisé par Todd Fields relate la chute précipitée d’une cheffe d’orchestre qui a atteint le sommet de la gloire dans son domaine. Première femme à avoir dirigé le légendaire Philharmonique de Berlin, ’Tár’ règne avec une impérieuse maîtrise dans son domaine, mais voit sa vie s’effondrer après la révélation d’un scandale personnel impliquant son abus de pouvoir.


Cheffe d’orchestre

Cate Blanchett a réellement dirigé un orchestre en préparation de ‘Tar’. En tant qu’actrice ou acteur, ils sont amenés à apprendre des tas de choses que l’on n'aurait jamais cru faire un jour. Certains apprennent à monter à cheval, à jouer d’un instrument, à construire des meubles... Du temps et des efforts considérables sont réalisés pour réussir à incarner au mieux un personnage à l’écran. Dans certains cas, ils deviennent plutôt bons dans ce qu’ils font.

Pour ce qui est de Cate Blanchett, son rôle de cheffe d’orchestre montre l’investissement de l’actrice. Ce drame de Todd Field, qui a reçu des critiques positives lors de son passage dans les festivals de cinéma, voit Blanchett jouer le personnage de Lydia Tár, qui est cheffe d'orchestre. 

La direction d'orchestre est un travail de longue haleine. Elle sert à rassembler les sons de dizaines de musiciens en un tout cohérent. Une tâche difficile que Cate Blanchett a réussie haut la main en apprenant à diriger un véritable orchestre au préalable pour son rôle.

La musique au centre 

L’orchestre présent dans le film n’est autre que la Dresdner Philharmonie, qui existe depuis 1970 et qui est dirigée pour l’instant par Marek Janowski. Ce ne sont dont pas des figurants, mais de véritables musiciens. L’actrice Cate Blanchett devait donc être à la hauteur pour les diriger, tout en incarnant le rôle de Lydia Tar.

Durant une interview pour The Playlist, elle revient sur son expérience et la connexion ressentie avec la Dresdner Philharmonie : "Lorsque vous levez la main, vous obtenez un contretemps, le son commence, et vous trouvez votre propre chemin ensemble. Donc, ils devaient agir. C'était en dehors de leur zone de confort, et je devais les diriger, ce qui était également en dehors de ma zone de confort. Et donc, quelque part, comme n'importe quel chef d'orchestre avec n'importe quel orchestre, quelque part entre nous, la musique est née ».

L’intensité de la musique ressentie par l’actrice a grandement guidé son jeu. Son personnage est l’enfant de parents sourds qui détient une grande sensibilité aux différents sons. Jouer ce rôle, c’est ressentir la musique dans chaque centimètre de son corps, surtout face à des dizaines de musiciens. C'est une érudite passionnée qui vit et respire les partitions qu'elle dirige. 

L’allemand et le piano

La narration du film s'articule autour de deux œuvres classiques canoniques - la Cinquième Symphonie de Gustav Mahler et le Concerto pour violoncelle d'Elgar - qui sont entrelacées avec une partition envoûtante de la compositrice islandaise Hildur Guðnadóttir. Field insistant sur l'authenticité absolue, toute la musique jouée dans le film, qui met en vedette l'actrice allemande Nina Hoss dans le rôle de l'épouse violoniste de Tár, a été jouée en direct devant la caméra.

Pour se préparer à son rôle, Blanchett n’a pas seulement appris à diriger, mais également à parler allemande et à jouer du piano. Son désir de précision était telle qu’elle "voulait pouvoir regarder la partition et (se) référer à la note exacte et aux symboles dynamiques", explique-t-elle au Los Angeles Times. "Je ne voulais pas faire semblant parce que ces musiciens ne faisaient pas semblant. Cela aurait été profondément paresseux. Mais aussi, où est la joie dans tout ça ? Si je ne devais plus jamais vivre cette expérience, je voulais essayer de me rapprocher le plus possible de la chose".

'Tár' est à découvrir dans les salles belges dès ce mercredi. 

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top