Quand l'Irlande accédait aux quarts de finale du Mondial 1990 sans avoir gagné un match

Football | Faire partie des 8 meilleures nations du monde sans avoir remporté le moindre match de la compétition ? C’est le sacré exploit réalisé par l’Irlande en 1990 lors de la Coupe du monde en Italie.

De Pickx

Partager cet article

En 1990, l’Italie accueille la grande messe du football mondial pour la première fois depuis 1934. 24 nations participent à cette nouvelle édition. Côté belge, on s’en souvient pour le but malheureux de David Platt à la 119e lors du huitième de finale contre l’Angleterre. Un but tragique qui a sonné l’élimination belge alors même qu’on annonçait l’équipe plus forte qu’en 1986.

La République d’Irlande était également de la partie. C’est la première fois que le pays se qualifiait pour la Coupe du monde et il en a directement marqué l’histoire d’une manière étonnante. Les Irlandais sont en effet arrivés jusqu’en quart de finale… sans avoir remporté le moindre match.

Les astres s’alignent

Pour leur premier Mondial, les Irlandais sont versés dans un groupe compliqué en compagnie de l’Angleterre, des Pays-Bas et de l’Egypte. S’ils veulent se qualifier pour le prochain tour, ils devront au moins finir dans les deux premiers, tout en sachant que les quatre meilleurs troisièmes accédaient également aux huitièmes.

Dans ce groupe F, les choses ont été particulièrement favorables aux Irlandais. Pour leur entrée dans le tournoi, ils ont forcé l’Angleterre au partage, Kevin Sheedy restant dans l’histoire comme le premier irlandais à marquer en Coupe du monde. Six jours plus tard, face à l’Egypte, l’Irlande ne marque pas… mais n’encaisse pas non plus. Nouveau partage. Opposé aux Pays-Bas dans le dernier match, la donne est simple pour l’Irlande : un partage les assurera de la deuxième place car, en parallèle, tous les autres matchs du groupe se sont eux-aussi soldés par un partage. Une victoire anglaise ou égyptienne dans le dernier match n’aurait aucune influence. Et c’est ce qu’ils feront : 0-0.

Ça continue

Qualifiés pour les huitièmes sans avoir remporté un seul match, tout comme les Pays-Bas d’ailleurs, l’Irlande hérite d’un tirage abordable puisqu’elle doit affronter la Roumanie le 25 juin à Gênes. Le match est compliqué pour les attaquants des deux camps qui, au bout de 120 minutes, ne réussissent pas à trouver la faille. Il va donc falloir procéder à une séance de tirs au but. Et à ce petit jeu, c’est l’Irlande qui s’en sort avec 5 tirs convertis contre 4 aux Roumains.

Toujours incapable de gagner un match, l’Irlande se retrouve donc en quarts face à l’Italie. A Rome, les Irlandais rêvent secrètement d’accéder au dernier carré mais en l’emportant classiquement cette fois-ci. Sauf que ce ne sera pas le cas. Le futur meilleur buteur et meilleur joueur du tournoi, Toto Schillaci, inscrit l’unique but de la rencontre à la 38e. Pour l’Irlande, tout s’arrête là avec un bilan de 4 partages et 1 seule défaite.

Une fois de plus, dans le sport tout est possible !

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top