La France remet son titre en jeu à la Coupe du monde 2022

Football | La Coupe du monde 2022 débute ce dimanche avec l'entrée en lice de l'hôte de la compétition, le Qatar, face à l'Équateur d'Angelo Preciado (Racing Genk). La première journée de la phase de groupes devrait d'ailleurs nous permettre d'en savoir un peu plus sur les forces en présence et sur les favoris désignés dont les prestations seront particulièrement scrutées.

De Pickx

Partager cet article

Quatre ans après la victoire de la France contre la Croatie au Stade Loujniki de Moscou, la Coupe du monde fait son retour ce dimanche au Qatar pour une édition 2022 qui pourrait bien être la dernière chance pour notre génération dorée de briller. Du 20 novembre au 18 décembre, 32 nations au total se disputeront le titre suprême dans la grande messe du football. Pour chacune d'entre elles, il sera avant tout nécessaire de débuter de la meilleure des manières en ne manquant pas son entrée dans le tournoi lors de la première journée de la phase de poules.

Un premier choc entre le Sénégal et les Pays-Bas

Le match d'ouverture du Mondial opposera donc dans le groupe A le Qatar aux Sud-Américains de l'Équateur. Deux pays qui savent déjà que la victoire est impérative puisqu'ils font figure d'outsiders dans cette poule. Le lendemain, en effet, les deux favoris, le Sénégal et les Pays-Bas, s'affronteront. Les champions d'Afrique, malheureusement privés de Sadio Mané, rêvent de devenir la première équipe du continent africain à rejoindre le dernier carré de la compétition. Mais les Oranjes de Virgil van Dijk font, eux, comme toujours, partie des outsiders... à la victoire finale.

Bien leur en prendra en tout cas de terminer en tête de leur poule puisque le deuxième devra certainement affronter l'Angleterre en huitième de finale. Si on en est pas encore là, les Three Lions, qui entreront en lice face à l'Iran, seront bien ultra-favoris du groupe B. Les États-Unis et le Pays de Galles de Gareth Bale, qui croiseront le fer lundi prochain, devraient, pour leur part, se battre pour la deuxième place.

La France et l'Argentine devront se méfier

Dans le groupe C, l'Argentine de Lionel Messi débutera en douceur son tournoi contre l'Arabie saoudite. L'Albiceleste sait cependant qu'elle devra travailler au mieux ses automatismes car la suite de son parcours sera plus compliqué. Le Mexique, toujours difficile à jouer dans une Coupe du monde, et la Pologne de Robert Lewandowski seront, en effet, sur leur route dans cette première partie de compétition.

Et à nouveau, l'adversaire des Argentins pourrait être un gros morceau en huitième s'ils venaient à terminer deuxième. La France de Kylian Mbappé, favorite du groupe D, mettra elle tout en oeuvre pour boucler la phase de poule à la première place. Les Bleus joueront tout d'abord contre l'Australie qui ne devrait pas leur poser trop de problème. Mais, si la Tunisie devrait aussi être un adversaire abordable, les troupes de Didier Deschamps se méfieront tout particulièrement du Danemark. Soudés par les évènements de l'Euro 2020, les Danish Dynamite pourraient bien surprendre l'ensemble des observateurs... et nous offrir une revanche du Mondial 2018 entre Français et Argentins.

La Belgique attendue, duel à distance entre Espagne et Allemagne

Le groupe E, lui, mettra aux prises deux favoris à la victoire finale : l'Espagne et l'Allemagne. Si les deux pays devraient lutter pour la première place du groupe, les Allemands se souviennent de leur élimination en phase de poule il y a quatre ans et les Espagnols de la même désillusion en 2014. Pour éviter un pareil scénario, il faudra se montrer vigilant dès l'entame du tournoi. La Mannschaft devra ainsi éviter le piège du Japon qui lui rappelera de mauvais souvenirs sud-coréens. La Roja, elle, devra contourner le mur du Costa Rica d'un ancien roc de La Liga Keylor Navas.
Si la logique est respectée, l'un des deux ténors devrait affronter... nos Diables Rouges au tour suivant. Pour cela, la Belgique devra remplir sa mission aussi dans un groupe F plus ouvert que jamais sur papier. Après une attente de 36 ans, le Canada retrouvera un Mondial et sera le premier adversaire de nos Belges. La Croatie, finaliste de la dernière Coupe du monde, jouera certainement aussi la première place et ne voudra pas se manquer en ouverture contre le Maroc de Selim Amallah.

Le Brésil ultra-favori, le Portugal redoute l'Uruguay

Quintuple vainqueur de la Coupe du monde, le Brésil sera plus que jamais favori à la victoire finale cette année. La Seleçao se présente au Moyen-Orient avec une véritable armada offensive, emmenée par Neymar, qui sera très difficile à arrêter. La Serbie d'Aleksandar Mitrovic, qui pourrait être une des révélations du tournoi, rêve toutefois de créer la surprise d'entrée de jeu dans le groupe G. La Suisse et le Cameroun, eux, sont toujours très difficiles à cerner et ils sont capables du meilleur comme du pire.

Le Portugal, quant à lui, arrive avec des incertitudes au Qatar mais non sans ambitions. Pour sans aucun doute son dernier Mondial, Cristiano Ronaldo fera tout pour enfin aller jusqu'au bout. Mais dans un groupe H plus que piégeux, il faudra se méfier de chaque adversaire. À commencer par le Ghana avant de défier la Corée du Sud et, surtout, l'Uruguay de Luis Suarez, Edinson Cavani, Darwin Núñez et Federico Valverde. Sans faire beaucoup de bruit, les Uruguayens pourraient bien surprendre aussi tout leur monde et imiter le parcours exceptionnel de 2010 voire ceux victorieux de 1930 ou de 1950 !

Suivez la Coupe du monde 2022 du 20 novembre au 18 décembre sur les chaînes de la RTBF (La Une et Tipik), disponibles dans l'offre de base de Pickx. L'application Pickx vous permettra aussi de profiter de tous les matchs avec la vidéo intéractive. Retrouvez également tout l'actu sur le Mondial sur Pickx.be.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top