Shai Gilgeous-Alexander est intenable en ce début de saison

Basket |

Le Thunder est l’une des équipes énigmatiques des dernières saisons en NBA. La franchise a entamé une phase de reconstruction mais peut déjà s’appuyer sur des jeunes talentueux, à l’image de Shai Gilgeous-Alexander.

De Pickx

Partager cet article

A Oklahoma City, il y a eu Kevin Durant et Russell Westbrook qui ont été les visages de la franchise. Leur successeur tout désigné est Shai Gilgeous-Alexander. Arrivé à l’été 2019 avec d’autres compensations comme une flopée de tours de Draft depuis les Clippers en échange de Paul George, le Canadien est l’avenir d’OKC. La preuve, l’an dernier, il y prolonge en signant le plus gros contrat possible. Et cette saison, il réalise une entame spectaculaire.

All-Star, enfin ?

En neuf matchs, le meneur/arrière du Thunder a bien noirci la feuille de statistiques avec presque 31 points de moyenne, la meilleure de sa carrière, et 6 assists pour 4 rebonds mais surtout une propreté folle avec 54% de réussite. Si la franchise a mal débuté sa saison, elle a aligné la semaine dernière quatre succès de rang, ce qui a valu à SGA d’être élu joueur de la semaine à l’ouest.

Et le basketteur de 24 ans va un peu à contre-courant de la NBA puisqu’il tire rarement à trois points, préférant les pénétrations vers le panier. Avec son style assez sobre, presque nonchalant, SGA fait déjouer les défenses avec une certaine classe. "Il y a une grande diversité dans son jeu, donc ça peut tenir. Et il a une grande efficacité dans ses tirs. Il fait un excellent travail", a souligné son entraineur Mark Daigneault. S'il continue comme cela, difficile de ne pas l'imaginer enfin au All-Star Game dans quelques mois.

Quel objectif ?

En 2020, avec un Chris Paul fraichement débarqué et qui s’était retrouvé, OKC a goûté une ultime fois aux playoffs avant d’entamer sa reconstruction autour de Shai Gilgeous-Alexander. Avec sa collection de choix de Draft, Sam Presti peut la faire intelligemment, sans se presser. Et cette saison devait sonner comme celle d’un Thunder plus ambitieux avec Chet Holmgren, choisi en 2e position.

Mais le rookie s’est blessé pour la saison avant que celle-ci ne commence. Le projet se voit donc repoussé d’un an. Mais pas question de tanker à OKC même si le premier lot de la Draft 2023, Victor Wembanyama, est plus qu’attractif. Des ambitions moindre qui ne refroidissent pas le leader du Thunder, qui se projette assez loin avec cette franchise comme il l’a dit avant la saison. "On a beaucoup plus perdu de matches que ce que l'on aurait aimé. Ce n'est pas amusant de perdre. Mais je sais ce pour quoi j'ai signé ici. J'ai signé une prolongation pour 5 ans et je ne me suis pas engagé ici en pensant qu'on allait perdre. Je ne pense pas que l'on perdra pendant longtemps. Je crois en cette équipe et je pense que nous allons dans la bonne direction". Le Thunder devrait donc retrouver les sommets un jour, reste à savoir quand précisément. 

Le programme NBA du weekend sur Eleven Sports :

Samedi 12 novembre

Dimanche 13 novembre

Suivez le meilleur de la NBA tout au long de la saison sur les chaînes d’Eleven Sports, disponibles dans l'option Pickx Sports de Proximus.


Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top