Virton : Bracconi tape du poing sur la table

Challenger Pro League | "Ceux qui ne se sentent pas concernés peuvent rendre leur tablier". Christian Bracconi a eu des mots très durs pour son équipe après le septième match sans victoire de l'Excelsior Virton. Cette fois, les Gaumais ont perdu les 3 points à domicile face à un KMSK Deinze ressuscité. Une défaite amère, après une première mi-temps qui a été une parodie de football du côté Virtonnais...

De Tagtik

Partager cet article

Après 12 journées de compétition, l'Excelsior n'a toujours gagné qu'une fois, à Jong Genk (0-1) et ce, alors que les Espoirs limbourgeois jouaient à dix. Depuis, Virton a enchaîné cinq défaites et deux nuls pour un inquiétant 2 sur 21.

Le T1 du club semblait franchement exaspéré et déplorait le manque d'implication de certains éléments en première période. "En première mi-temps, on aurait dit que certains avaient peur du ballon", expliquait l'entraîneur corse à l'Avenir. "Quand certains joueurs ont du mal à composer avec la pression, cela risque de gangrener un peu le reste de l’équipe. J’avoue qu’il a fallu des propos assez durs au repos pour susciter une réaction. Les joueurs n’avaient plus rien à perdre, ils ont montré davantage, ont su faire reculer l’adversaire, se montrer plus pressants et je retiendrai au moins ça. On doit repartir sur ces bases de la deuxième période."

Après la pause, on a effectivement vu un autre Virton mais ce fût insuffisant pour égaliser. "Les changements opérés au repos ont amené quelque chose. Avec Souleymanne Anne, notamment qui, lui, ne se cache jamais sur un terrain. Quoi qu’il se passe, il a aussi des objectifs personnels et c’est tout à son honneur. Peut-être que d’autres devraient en avoir davantage. J’attends en tout cas qu’ils se mettent au diapason."

Et l'avenir ? La semaine prochaine, les Gaumais se déplacent au Beerschot et cette visite au Kiel sera tout sauf une promenade de santé "Tout le monde doit prendre conscience qu’il faut se battre du début à la fin du match pour arriver à quelque chose. Ceux qui ne se sentent pas concernés par l’avenir de l’équipe peuvent rendre leur tablier. Maintenant, afficher de la combativité reste un strict minimum. Cela ne peut être suffisant."

Un avertissement pour Akhalaia et Kilic, tous deux titularisés mais sortis du terrain dès le repos. L'heure est grave à Virton et les têtes vont tomber...

Sujets associés

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top