Ces 11 recrues estivales qui n'ont toujours pas joué après 11 journées de CPL

Challenger Pro League | Les matches aller sont terminés pour les équipes de Challenger Pro League, qui ont déjà disputé 11 rencontres cette saison. Alors que le championnat en est à mi-parcours, de nombreux joueurs recrutés cet été n'ont pas encore joué la moindre minute pour leurs équipes respectives. Petite revue des troupes...

De Tagtik

Partager cet article

Du côté du leader, le SK Beveren, Moses Nyeman et Anicet Yao Kipre espèrent toujours leurs premières minutes de jeu avec l'équipe waaslandienne. Arrivés au Freethiel l'été dernier, ils attendent de recevoir une chance ou un signe de l'entraîneur Wim De Decker. Les deux joueurs ont déjà montré de belles choses à l'entraînement, mais la concurrence est féroce à Beveren, dont l'équipe tourne très bien pour le moment.

Au RWDM, actuel co-leader du championnat, si les Brésiliens Gustavo Barreto, Luis Oyama et, dans une moindre mesure, Rikelmi s'imposent peu à peu au stade Edmond Machtens, leurs compatriotes Enio et Juninho attendent toujours de pouvoir faire leurs grands débuts sur les terrains européens.

Pour d'autres, ce sont les blessures qui sont en cause. Au KMSK Deinze, l'Espagnol Gonzalo Almenera a ainsi terminé sa rééducation dans son pays natal et devrait bientôt pouvoir faire ses grands débuts à la Dakota Arena.

Même constat pour Matias Lloci et Mohamed Loua au RE Virton. Ces deux recrues belges espéraient relancer leur carrière en Gaume, mais en raison de blessures, ils ne peuvent pas aider leur club, qui continue de sombrer lentement au classement. Lloci a néanmoins déjà disputé 27 minutes en Croky Cup contre Dessel.

Et puis, il y a bien entendu les gardiens arrivés cet été dans leur nouveau club en tant que doublure et qui remplissent tranquillement leur rôle de deuxième (ou troisième) gardien. Brent Gabriel (Dender EH) et Kristof Van Hout (Lommel SK) en sont les exemples les plus clairs. Nikola Ivezic (Lommel SK) et Davor Matijas (Beerschot VA) auraient, eux, sans doute espéré autre chose qu'un second rôle dans leur nouveau club. En football, la patience est une vertu souvent récompensée...

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top