LEC : Rogue laisse G2 Esports sur le carreau et remporte la grande finale du Summer Split

Esports | L'organisation Rogue a soulevé son premier titre européen ce dimanche soir sur la scène de la Malmö Arena, en Suède. Qualifiés en grande finale face à G2 Esports, les joueurs se sont imposés sans difficultéalors qu'ils avaient été renvoyés dans le loser bracket par ces mêmes G2 Esports une semaine auparavant. Score final : 3-0.

De Proximus

Partager cet article

Décidément, on peut dire que ce segment estival du LEC, le championnat européen de League of Legends, aura été surprenant jusqu'au bout. Après une saison régulière à rebondissements, c'est avec la défaite en grande finale du favori G2 Esports que s'est achevé une phase de play-offs explosive. À la place, ce sont les imprévisibles Rogue qui se sont offerts ce dimanche le titre européen, sur le score de 3-0. La veille, ce sont les Fnatic qui s'inclinaient face à la formation du toplaner Odoamne, malgré une plus franche résistance.

© Michal Konkol – LEC

Car il faut le dire, ce sont bien les hommes de Dylan Falco, dont le Belge Raphaël « Targamas » Crabbé, qui faisaient office de contenders préférés pour le titre. Un statut qu'ils auront eu bien du mal à honorer, n'inscrivant pas un seul point au cours du B05. En face, des Rogue préparés et qui ont su tirer les enseignements de la lourde défaite encaissée face à leurs adversaires du jour, une semaine auparavant en finale du winner bracket.

Après des présentations en bonne et dûe forme avec la foule amassée dans la Malmö Arena, c'est notamment grâce à une botlane KalistaSoraka maitrisée que les Rogue remportaient la première rencontre. Après avoir subi le rythme imposé par le jungler Malrang en earlygame, les soins et l'engage apportés par la botlane venaient à bout des G2 lors des teamfights dans lesquels on retrouvait ces derniers bien perdus. Petit bonus de la partie : le pentakill de l'ADC Comp, son premier de la saison.

Et la domination des Rogue en earlygame se répétait lors de la deuxième rencontre, tout aussi électrique que la première. Malgré une belle avance aux golds, ces derniers se font retourner par G2 Esports lors d'un teamfight bien négocié par les hommes de Carlos « Ocelote » Rodrigez. Les Samouraïs en profitent alors pour tenter une ultime percée dans la base adverse, savamment retenue par le jungler Malrang. Pas question de donner une occasion de plus aux G2. Les Rogue sécurisent un Baron Nashor après avoir éliminé Jankos et foncent vers une balle de match. Méritée.

Une nouvelle fois, c'est une pression énorme que mettent les Rogue lors des premières minutes de la troisième rencontre. Si bien qu'autour des quinze minutes de jeu, c'est une avance de 4000 golds qu'accusait la composition. À la 17ème minute de jeu, les G2 s'effondrent totalement lors d'un teamfight à nouveau très bien géré par Comp et ses coéquipiers. Ces derniers percent la base adverse sous les coups des 25 minutes de jeu, et s'offrent une dernière fois le Nexus des G2 Esports.

Soyons honnêtes, ce sont des Rogue transformés, et sûrement boostés à la confiance suite à leur victoire de la veille face à Fnatic, qui se sont présentés face à G2. Si les G2 faisaient office de favoris à l'aube de ces finales, c'est sûrement grâce à une bien meilleure préparation du B05 que le midlaner Larssen et son équipe ont soulevé ce week-end leur premier titre européen. Un titre qui les envoie d'ailleurs aux Mondiaux 2022 en tant que seed 1 de l'Europe.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top