Monaco a-t-il trouvé le clone de Mbappé avec Malamine Efekele ?

Ligue 1 |

La toile s’affole pour un jeune de l’AS Monaco qui n’a pourtant pas encore joué une seule minute avec l’équipe première. Son nom ? Malamine Efekele. Sa particularité ? Sa ressemblance avec Kylian Mbappé.

De Pickx

Partager cet article

Kylian Mbappé a-t-il été cloné ? C’est la question que se pose de nombreux internautes après avoir appris la signature du premier contrat pro de Malamine Efekele. Le joueur de 18 ans, qui ressemble fortement à l’attaquant du Paris Saint-Germain, présente en effet beaucoup de similitudes avec son aîné.

Il y a déjà le poste, l’aile gauche, et la vivacité qui font d’Efekele le même genre de joueur que Mbappé, même si ce dernier a fortement développé son arsenal depuis ses débuts pros… à Monaco. L’origine également, les deux joueurs étant natifs de Bondy, dans la banlieue parisienne. Le néo-professionnel, lié à Monaco jusqu’en 2025, est lui aussi passé par l’INF Clairefontaine et a eu comme entraîneur un certain Wilfried Mbappé.

Plus qu’une ressemblance, du talent

Mais si Monaco a décidé d’offrir un contrat professionnel à Efekele, ce n’est pas simplement pour sa ressemblance avec Kylian Mbappé. Car au-délà d’être le sosie officiel du joueur du PSG, le néo-pro est aussi pétri de talent. Meilleur buteur des U19 avec 17 buts, le joueur a pu compter sur l’intérêt de Chelsea mais Monaco n’a pas donné suite.

Le garçon pourra-t-il faire son trou sur le Rocher cette saison ? Le contrat pro ne garanti rien et c’est d’abord avec l’équipe B des Monégasques qu’il devra s’illustrer cette saison. Mbappé avait suivi le même chemin et n’avait mis que quelques mois pour être intégré à l’équipe première avec la suite que l’on connaît.

Efekele lui-même ne doit pas penser que ressembler à Mbappé lui suffira à faire son trou. Il faudra qu’il travaille dur pour se défaire de cette image et imprimer son propre nom dans l’esprit des gens.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top