Le FC Barcelone et ses nombreux transferts peuvent-ils ébranler la confiance du Real Madrid en Liga ?

La Liga | La Liga reprend ses droits ce weekend avec toujours les mêmes certitudes au Real Madrid qui risque toutefois d'être encore davantage bousculé par ses concurrents directs que devraient être le FC Barcelone, l'Atlético Madrid et le FC Séville.

De Pickx

Partager cet article

Pourquoi changer une équipe qui gagne ? Champion d'Espagne en titre et vainqueur de la Ligue des champions, le Real Madrid retrouve le chemin de la Liga ce week-end face au promu d'Almeria, sacré en Segunda Division, avec quasiment le même effectif que celui qui a fait preuve d'un sang froid déconcertant dans la dernière ligne droite la saison dernière. Thibaut Courtois est évidemment toujours dans les cages tandis qu'Eden Hazard, semble-t-il débarrassé de ses soucis physiques, donnera tout pour gagner sa place de titulaire. Le mercato d'été a, pour l'instant, été assez calme au sein de la Maison Blanche si ce n'est l'arrivée du Monégasque Aurélien Tchouameni et du défenseur de Chelsea Antonio Rüdiger. Carlo Ancelotti, comme c'était attendu, a dit adieu également à Gareth Bale, Isco, Marcelo et Luka Jovic.

Lewandowski pour vous servir

Dans les rangs de l'éternel ennemi du FC Barcelone, l'histoire est bien différente. Après un exercice plus que compliqué, lors duquel Xavi a réussi à sauver les meubles comme il pouvait, les Catalans ne veulent pas connaître une deuxième saison blanche en terme de titre. C'est la raison pour laquelle ils ont puisé dans leurs (insoupçonnées) réserves financières pour attirer l'une des plus fines gachettes du football mondial : Robert Lewandowski. Le Polonais avait fait le tour en Bundesliga avec le Bayern Munich et est prêt désormais à concurrencer Karim Benzema pour le titre de Pichichi. À ses côtés, on retrouvera également d'autres renforts comme Raphinha (ex-Leeds), Jules Koundé (ex-Séville), Franck Kessié (ex-Milan) ou encore Andreas Christensen (ex-Chelsea). De quoi faire vivre de belles émotions aux Culés ? Seul l'avenir nous le dira.

L'Atlético Madrid, lui aussi, rêve de retrouver le trône qu'il a cédé à son rival de la capitale espagnole la saison dernière. Diego Simeone a attiré pour cela notamment le Diable Rouge Axel Witsel et il pourra encore compter cette année sur Yannick Carrasco pour dynamiter son flanc. Le coach argentin salue également le retour de Saúl Ñíguez qui ne s'est jamais vraiment imposé en prêt à Chelsea. Dans le sens des départs, les Colchoneros ont dit adieu à Luis Suárez mais ils ont de quoi le remplacer au sein de leur effectif avec notamment Antoine Griezmann en chef de file.

Éternel outsider, le FC Séville sera à nouveau un candidat sérieux à la Ligue des champions. Julen Lopetegui et les siens misent avant tout sur la continuité et n'ont pas (encore) fait de folies sur le marché des transferts. Seul Marcão est arrivé de Galatasaray pour suppléer aux départs de Jules Koundé et de Diego Carlos. À l'heure actuelle, l'effectif andalou semble bien balancé pour se battre pour le top-4 mais il semble un peu court afin de lutter pour le titre. Et il en va de même pour des équipes du subtop comme Villarreal, le Bétis ou encore la Real Sociedad qui évoluera cette saison sans Adnan Januzaj. Valence, pour sa part, reste toujours une inconnue.

Gérone, un oiseau pour le chat ?

Tout en bas du classement, de nombreuses formations devraient se mêler à la lutte contre la relégation. À commencer par les trois promus que sont Almeria, Valladolid et Gérone. Les Catalans, qui ont terminé à la sixième place (!) de Secunda Division la saison dernière, avaient dû leur salut à des playoffs maîtrisés à la perfection. L'éternel Cristhian Stuani, 35 ans, devra apporter toute son expérience de l'élite à ses coéquipiers pour créer un véritable exploit.

Cadix, Getafe et Majorque, passés à un point de la bascule la saison dernière, devront également se méfier. Le club issu des Baléares, qui a perdu la pépite Takefusa Kubo partie à la Real Sociedad, n'a d'ailleurs pas hésité à investir lors de ce mercato d'été afin d'éviter de revivre une saison aussi difficile. Vedat Muriqi, annoncé tout un temps au Club de Bruges, a notamment signé un contrat jusqu'en 2027 avec la formation insulaire qu'il connait bien pour y avoir été prêté les six derniers mois. Les Madrilènes, eux aussi, ont délié les cordons de la bourse en allant chercher le buteur du Real Madrid Borja Mayoral pour 10 millions d'euros où il était également prêté de janvier à juin. Quoi qu'il arrive, la bataille s'annonce aussi rude pour l'Europe que pour la zone rouge.

Le programme de la 1ère journée de Liga sur Eleven Sports :

Vendredi 12 août

Samedi 13 août

Dimanche 14 août

Lundi 15 août

Suivez le meilleur de La Liga tout au long de la saison sur les chaînes d’Eleven Sports, disponibles dans le forfait Pickx Sports de Proximus.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top