Pourquoi la défense du Club de Bruges souffre-t-elle autant en ce moment ?

Jupiler Pro League | Le champion en titre du Club de Bruges n'a pas pris le départ qu'il espérait. Sur le plan défensif en particulier, la forteresse autrefois si solide vacille sérieusement sur ses fondations. L'entraîneur Carl Hoefkens doit de toute urgence trouver la bonne formule pour résoudre le problème.

De Proximus

Partager cet article

Que se passe-t-il au Club de Bruges ? Après deux journées de championnat, la formation de la Venise du Nord a déjà encaissé quatre buts : deux contre Genk et deux contre Eupen. C'est plus que dans l'ensemble des play-offs 1 il y a quelques mois. Mais ce qui est peut-être encore plus inquiétant, c'est que Simon Mignolet a à chaque fois sorti le grand jeu pour éviter une plus grosse déroute. Rien que dans la première mi-temps contre Genk, il a sauvé trois ou quatre ballons très chauds. Tout cela devant ses propres supporters. Cela faisait longtemps qu'ils n'avaient pas vu quelque chose comme ça à Bruges.

Une semaine plus tard, à Eupen, la défense était aussi étanche qu'une passoire. Pourtant, Carlo Hoefkens avait changé son fusil d'épaule en alignant d'entrée de jeu l'ancien paria Jack Hendry et Edouard Sobol. Bjorn Meijer et Brandon Mechele, eux, avaient alors payé le prix de leur mauvaise performance lors de la première journée contre Genk. Cette intervention n'a toutefois servi à rien. Une fois de plus, le coach brugeois a remarqué un manque de cohésion, de concentration et d'engagement dans son équipe. "Vous ne pouvez pas vous permettre de vous montrer comme ça sur un terrain de football", a tenu à préciser le nouveau T1 du Club de Bruges. Cela doit être étrange pour lui, en tant qu'ancien défenseur, de voir autant de doutes dans cette ligne.

Mata et Mignolet au niveau

Reste à savoir désormais comment trouver des solutions. Le départ de Stanley Nsoki à Hoffenheim ne risque pas d'arranger les choses même si le Français a souffert d'un manque manifeste de régularité dans ses performances. Mechele, par ailleurs très sûr de lui, semble avoir du mal à assumer son rôle en ce début de campagne. Le nouveau venu, Meijer, a naturellement besoin d'un temps d'adaptation : il a 19 ans et est habitué à la compétition néerlandaise, un peu plus souple. Jack Hendry, pour sa part, est loin d'être sûr de rester en Jupiler Pro League. Le jeune Américain Owen Otasowie a, lui, eu sa chance en Supercoupe contre Gand, mais n'a pas non plus réussi à convaincre, restant sur le banc à Eupen ainsi que contre Genk. Cela montre qu'il n'est peut-être pas encore prêt.

Le seul à conserver son niveau reste Clinton Mata. Et Mignolet bien sûr. Le gardien de but s'est montré critique envers ses coéquipiers, tout comme son entraîneur : "Nous laissons passer trop d'occasions. Tout commence par le fait de remporter nos duels. Il faut maintenir notre position et mettre le pied sur le ballon. Ce n'est qu'alors que l'on peut parler de pratiquer un bon football ou de forcer les occasions."

Un besoin de renforts

L'Equatorien Joel Ordóñez, 18 ans, a été recruté pour renforcer le secteur défensif mais lui aussi est un jeune inexpérimenté qui a encore beaucoup à apprendre et qui n'a jamais connu le haut niveau en Europe. Il est risqué d'attendre de lui des retours immédiats. Une option temporaire pourrait être de faire jouer Denis Odoi dans la défense à trois. C'est d'ailleurs pour cela qu'il avait été recruté au mercato d'hiver dernier. Maintenant qu'il y a suffisamment de monde au milieu de terrain, Odoi - qui a manqué la préparation en raison d'une blessure mineure, mais qui est maintenant rétabli - peut se concentrer sur cette place dans la ligne arrière.

Parallèlement, la défense a également besoin d'être renforcée. Le directeur général Vincent Mannaert a suffisamment d'argent pour s'offrir un gros coup. Mais le reste de l'équipe peut en attendant aussi aider en gardant des lignes plus petites et en appliquant un meilleur pressing devant. A commencer par ce vendredi contre Zulte Waregem.

Le programme de la troisième journée de la Jupiler Pro League :

Vendredi 5 août

Samedi 6 août

Dimanche 7 août

Suivez la Jupiler Pro League tout au long de la saison, et notamment la rencontre Club de Bruges - Zulte Waregem ce vendredi 5 août à 20h45, sur les chaînes d’Eleven Pro League, disponibles dans le forfait Pickx Sports de Proximus.

Proximus Pickx propose dans son app (Android & iOS) et sur son site web proximuspickx.be un mode « interactif » lors des rencontres en UEFA Champions League, Jupiler Pro League et la D1B. Grâce à cette fonctionnalité, vous découvrez les compositions des équipes, les statistiques du match ou encore l’historique des rencontres, le tout en un seul clic ! Mais surtout, le lecteur vidéo interactif vous permet de revivre à votre guise les plus belles actions du match instantanément. Vivez les exploits de votre équipe favorite comme nulle part ailleurs et jouez votre propre VAR !

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top