Contre la France, la Belgique a besoin de ses cadres à leur meilleur niveau

Red Flames | Les Red Flames n'ont pu faire mieux qu'un partage contre l'Islande dimanche dernier. Face à la France, plusieurs cadres devront élever leur niveau de jeu pour conserver l'espoir de se qualifier pour les quarts de finale.

De Pickx

Partager cet article

Les Red Flames ne visaient rien d’autre que la victoire, mais elles ont dû se résoudre au partage lors de leur première rencontre à l’Euro face à l’Islande. Un match nul logique voire flatteur pour les Belges, au vu du déroulement de la rencontre. En difficulté dans le jeu et menées par les Islandaises, les Flames ont finalement rétabli l'égalité sur un penalty transformé par Justine Vanhaevermaet. La Belgique n'est ensuite pas parvenue à prendre le dessus malgré une bonne deuxième période et une occasion en fin de match pour Tessa Wullaert.

Il n’empêche que les Belges n’ont pas réussi à s’exprimer pleinement offensivement contre l’adversaire le plus abordable sur papier. La faute à un bloc islandais bien en place, mais également à la relative discrétion de plusieurs joueuses clés côté belge. On pense notamment à Janice Cayman, Tine De Caigny et Wullaert, qui ont eu moins d’influence sur le jeu que d’habitude. Et lorsque des joueuses de leur envergure sont un peu moins tranchantes, l’animation des Flames en pâtit rapidement.

Un trio à retrouver

Dimanche dernier, Cayman n’a pas livré sa meilleure prestation et a d’ailleurs été laissée au repos mardi. De son côté, De Caigny n’a jamais vraiment trouvé sa place au milieu de terrain. La Soulier d’or a été moins présente dans les duels et entre les lignes adverses, ce qui ne lui a pas permis de jouer son rôle de fer de lance des offensives. Cela a eu pour effet d’inciter Wullaert à dézoner beaucoup plus que d'habitude, mais le jeu belge manquait alors de profondeur et d’appels dans les espaces, l'un des atouts de l’équipe d’Ives Serneels.

Jeudi, face à la France, grande favorite du groupe D et de cet Euro, les Flames devront se montrer réalistes, jouer en bloc et rester organisées. Pour espérer créer l’exploit, elles auront aussi bien besoin du trident Cayman, De Caigny et Wullaert à 100% de ses moyens. Les trois joueuses savent en outre qu'elles auront beaucoup moins de possibilités de se mettre en évidence contre la troisième nation mondiale.

Suivez la deuxième rencontre des Red Flames en phase de poules de l'Euro féminin contre la France ce jeudi, dès 20h15, sur Tipik.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top