Money Heist Korea : une simple copie ou une belle adaptation de La Casa de Papel ?

Séries |

Six mois après le final de La casa de Papel, nous pouvions nous consoler en sachant qu’une version coréenne allait voir le jour. L’intrigue semble être la même, mais change de culture. Porté par Park Hae-Soo (vu dans Squid Game) et Yu Ji-Tae (Old Boy), le braquage à la coréenne vaut-il le coup d’être vu ? 

De Proximus

Partager cet article

Depuis le 24 juin, Netflix a mis à disposition la version coréenne de La Casa de Papel. Dans Money Heist Korea,le scénario semble être le même de prime abord. Les protagonistes, tout en changeant de visage, reprennent les personnages de la série mondialement connue. Comme dans cette dernière, les braqueurs prévoient de réaliser la plus grande casse du siècle dans la péninsule coréenne. 

Cette version inattendue par les fans divise les avis. Certains n’y voient qu’une vulgaire copie, d’autres tranchent pour une réalisation bien construite. Les médias aussi n’arrivent pas à se mettre d’accord. Pour TF1 Info, Money Heist Korea est un pur copier-coller de la série ibérique. « Le mimétisme » est à son comble. En plus de l’intrigue, les braqueurs ont les mêmes noms, les profils sont identiques, « du Denver un peu benêt au timide Rio ». En ajoutant que « les rebondissements se font sans grande surprise et l’intérêt disparaît vite pour qui a déjà vu la version originale ». Allociné nuance en admettant que les contextes géopolitque et socio-économique  entre la Corée du Nord et du Sud y sont bien représentés et offrent « un fond bien plus intéressant que celui qui était exposé dans La Casa de papel ». 


Le Jeu des sept différences

Malheureusement, ceux qui ont regardé les cinq saisons de la série phénomène d’Alex Piña ne pourront pas s’empêcher de jouer au jeu des sept différences. À commencer par la toile de fond évoquée plus haut. Forcément, la culture joue un rôle important sur les histoires personnelles des protagonistes. En effet, même si la Tokyo coréenne se fait plus absente dans les premiers épisodes que l’originale, elle n’est plus une simple braqueuse en cavale. Elle est une ancienne étudiante qui s’’est enrôlée dans l’armée. Lors de la scission des deux Corées, comme bien d’autres, elle a tout perdu. Face aux difficultés rencontrées dans le pays, elle a du mal à trouver un emploi fixe et devient une voleuse hautement recherchée. Le Professeur de la version coréenne est un vrai professeur qui avant d’élaborer la casse avait étudié l’impact économique de la réunification. 

Le développement des personnages s’explique également par des épisodes plus longs du côté coréen. Là où les Espagnols avaient développé leur intrigue en 40 minutes, les Coréens dépassent l’heure. Cet allongement donne parfois aussi un sentiment de lenteur auquel nous ne sommes pas habitués. Pour le moment seulement six épisodes sont mis en ligne sur la plateforme, six autres ont été commandés par Netflix. Reste à voir si comme la version espagnole, elle aura plusieurs saisons.

Et même si les braqueurs ne portent plus les visages de Dali, ils sont remplacés par des masques Hahoe. Dans la culture coréenne, ces masques ont une signification qui se rapporte à la trame narrative de Money Heist Korea. La légende raconte qu’un artiste, Heo, avait fabriqué des masques pour les habitants de son village profondément pauvres. Afin que leurs malheurs ne se dissipent, ils devaient tous porter des masques et danser en choeur. Tout comme Heo, les braqueurs veulent mettre fin à une pauvreté qui n’en finit plus dans leur pays. 

Un casting intéressant

Malgré le récent intérêt pour la fiction coréenne en télévision et au cinéma, la plus grande crainte des fans est de remplacer le casting cinq étoiles de la version originale, qui a créé l’unanimité. Les réalisateurs coréens ont pourtant fait un effort de ce côté-là. Ils ont remplacé le charismatique Berlin joué par Pedro Alonso, par Park Hae-Soo. Ce dernier avait convaincu les téléspectateurs dans Squid Game. Le Professeur, interprété par Alvaro Morte et ses mimiques, est relayé par Yu Ji-Tae, vu dans ‘Old Boy’. Kim Yunjin que l’on connait en tant que Sun dans ‘Lost’ succède à Itziar Ituño pour le rôle de la policière Raquel. La question se pose, est-ce que la notoriété de ces acteurs suffit pour attirer un public mondial ? 

En conclusion : si vous n’avez pas vu la série madrilène, le remake coréen vous convaincra sans hésiter. En revanche, si La Casa de Papel est pour vous une référence dans le monde des séries, vous aurez peut-être l’impression de perdre votre temps puisque vous connaissez déjà l’intrigue. Les plus minutieux d’entre vous apprécieront les détails ajoutés à la version coréenne. Et si vous arrivez à faire abstraction de votre esprit comparatif, elle ne pourra que vous tenir en haleine.

Découvrez ' Money Heist Korea - Joint Economic Area' maintenant sur Netflix. En savoir plus sur Netflix chez Proximus Pickx.


Sujets associés

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top