L'envol de Van Aert à Calais, du jamais vu depuis 46 ans pour un Belge

Cyclisme | Hier, dans les derniers kilomètres de l'étape menant le peloton à Calais, Wout Van Aert a réalisé à la fois le plus difficile, l'impossible et l'impensable. Son succès spectaculaire avec le maillot jaune est aussi une rareté dans les annales...

De Tagtik

Partager cet article

Attaquer en tête avec le maillot jaune sur les épaules et avec la plus grosse pancarte de la course sur le dos, tenir tête pendant 11 km à un peloton encore frais (nous sommes en début de Tour) et agiter ce joli petit chiffon jaune sous le nez de la meute avec environ 500 mètres d'avance sur 170 animaux médusés, il faut le faire. Un maillot jaune qui attaque plutôt que de défendre, c'est simplement beau à voir. Et cela nous réconcilie avec un certain cyclisme. Celui de Wout, celui de Mathieu, celui de Julian. Le cyclisme de l'initiative et du pectacle a une fois de plus triomphé de celui des comptables...

Cancellara surprend les sprinteurs

De mémoire de suiveur, pour retrouver la trace d'un maillot jaune qui gagne une étape de plaine (chronos exceptés), il faut remonter à Fabian Cancellara en 2007, il y a 15 ans.

Ce jour-là, lors de la quatrième étape, Waregem-Compiègne, le Suisse, maillot jaune sur les épaules depuis le prologue, surprend les sprinters à 500 m de la ligne en profitant d'un bref passage pavé, celui du Château de Compiègne. Il piège les sprinters en se dégageant en force du peloton et devance sur la ligne Zabel, Napolitano et Boonen.

Freddy Maertens, huitième merveille du monde

Le dernier coureur belge à avoir réalisé pareil exploit? Il faut remonter à Freddy Maertens, en 1976, l'année de la dernière victoire belge sur le Tour, celle de Lucien Van Impe. Il y a près d'un demi-siècle.

Cette année-là, Freddy Maertens dispute sa première grande boucle et gagne non pas une mais trois étapes avec le jaune sur les épaules. Mettons de côté son succès dans le chrono du Touquet (37 km) pour nous souvenir qu'après avoir gagné le prologue à Merlin-Plage, il remporte ensuite, avec le jaune sur les épaules la première étape à Angers (au sprint devant Delépine, Gualazzini et Karstens) et la 7e à Mulhouse (au sprint devant Esclassan et Gavazzi).

Un maillot jaune qu'il conservera pendant 10 jours avant de le céder, après la journée de repos, à Lucien Van Impe. Par la suite, Maertens gagnera encore 4 étapes (!) à Langon (18a), à Lacanau-Océan (18e b), à Versailles (21e) et aux Champs Elysées 21e), soit un total de 8 succès sur ce Tour 1976 (le prologue, le chrono et 6 étapes, dont deux en jaune).

(LpR)

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top