A$AP Rocky, la révolution du hip-hop américain, performera aux Ardentes

Les Ardentes |

Les Ardentes proposent de très belles têtes d’affiche le dimanche 10 juillet, dont le rappeur américain A$AP Rocky. Pour l’occasion, Proximus Pickx dresse le portrait de celui qui a révolutionné l’industrie du hip-hop américain en 2011.

De Proximus

Partager cet article

Après un peu plus de 10 ans de carrière sur la scène nationale américaine et internationale, A$AP Rocky est devenu un incontournable du hip-hop américain. Désormais aux bras de la princesse de la pop, Rihanna, le rappeur a beaucoup fait parler de lui ces derniers temps car il est devenu papa le 13 mai dernier d’un petit garçon. Pourtant, ce nouveau statut ne l’empêche pas de poursuivre sa carrière et de faire le voyage de Los Angeles à Liège le 10 juillet prochain. Il viendra performer à 20h50 sur la scène du Phoenix aux Ardentes, et proposera probablement son dernier single ‘D.M.B.’ et les hits de son album ‘Testing’. Désormais une icône du rap américain, les débuts d’A$AP Rocky ne promettait pas un avenir aussi bling-bling et prometteur qu’aujourd’hui.

La consécration

C’est en 2007 qu’A$AP Rocky rejoint le groupe A$AP Mob, un collectif new-yorkais de rappeurs, producteurs mais aussi de stylistes et vidéastes. On peut dire que jusqu’en 2011, Rocky n’était que peu connu et tentait le tout pour le tout pour percer dans l’industrie musicale américaine, tout en conservant cette volonté de rester libre sur le plan artistique. Pas une mince à faire. Et pourtant, c’est en 2011, avec la sortie de son EP ‘Live. Love. A$AP’ que tout explose pour l’Américain.

Cette consécration, il la doit certes à lui-même et à son talent, mais aussi à la participation de maisons de disques comme RCA Records et Polo Grounds. Sans ce contrat à 3 millions de dollars, Rocky n’aurait pas eu les fonds pour lancer l’EP qui le popularisera auprès du public. Plus inédit encore, RCA lui laisse le champ libre artistique qu’il souhaitait tant. Ce type de contrat n’était plus arrivé depuis 50 Cent, en 2003 avec G-Unit. Ce n’est donc pas le projet d’EP qui aura donné envie à RCA Records de signer A$AP Rocky, mais bien l’inverse, puisque le deal était déjà acté avant la sortie de ce qui propulsera le rappeur sur le devant de la scène. Autant dire que RCA avait vu juste de miser sur la tête de Rocky et de son collectif A$AP mais surtout, de leur faire une confiance aveugle sur le plan artistique. Le rappeur, quant à lui, a prouvé son talent et a mis tout le monde d’accord, notamment avec le clip du morceau ‘Purple Swag’, qui aura défrayé la chronique dans la presse.

Une nouvelle ère

Ce contrat obtenu par A$AP Rocky, ainsi que cet EP, auront valu une nouvelle ère au rap et hip-hop américains. Du côté musical, ‘Live. Love. A$AP’ a été salué pour son mélange de production ambiante et d'influence de Houston. Il s'éloignait complètement de tout ce à quoi le rap avait pu ressembler ou sonner auparavant, tout en restant emblématique de tout ce qui l'avait précédé. De plus, le contrat et cette propulsion dans le « game de la musique » ont valu aussi au collectif A$AP de faire grandir des noms de son clan comme A$AP Mob et A$AP Yams ou encore, A$AP Ferg, A$AP Twelvyy, A$AP Nast et bien d’autres. C'est d’ailleurs Yams qui a tiré le meilleur parti du contrôle créatif que Polo Grounds et RCA lui ont confié avec le projet de Rocky.

Depuis cette époque, 10 ans se sont écoulés et Rocky a sorti plusieurs albums numéro 1 tout en concluant des accords dans la mode pour des chaussures et autres avec un niveau d'autonomie inégalé à ce moment-là. De même, la marque A$AP a permis à Ferg de s'épanouir en tant qu'artiste solo et plus largement, à la marque de se développer à l'échelle mondiale. Tout comme sa femme Rihanna, Rocky a pu toucher à tous les aspects de sa production créative tout au long de sa carrière : réaliser ses propres vidéos, choisir les stylistes qu'il va utiliser, se lancer dans la mode, etc. et tout cela, grâce à ce premier contrat de 3 millions de dollars avec Polo Grounds et RCA !

A$AP Rocky a indéniablement engendré tout ce que la musique connait actuellement. C’est lui qui a ouvert la voie à tous les artistes d’aujourd’hui comme une Billie Eilish ou un Travis Scott, qui sont devenus leur propre marque. Ce qui n’était pas une norme il y a 10 ans, est devenue la façon de faire de maintenant, et cela grâce au précurseur A$AP Rocky !

Ne manquez pas A$AP Rocky à 20h50 le dimanche 10 juillet au festival Les Ardentes.

Toutes les informations et les tickets pour Les Ardentes ici.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top