Qui pour succéder à Lotte Kopecky au Lotto Belgium Tour ?

Cyclisme | Le Lotto Belgium Tour célèbre cette année ses 10 ans d'existence ! Ce Tour de Belgique conjugué au féminin qui arrive traditionnellement à Grammont se tiendra du 28 au 30 juin.

De Proximus

Partager cet article

Ce mardi 28 juin débutera la 10e édition du Lotto Belgium Tour – qui n’avait pas eu lieu en 2020 – à Chimay. Les coureuses prendront ensuite la direction de la Flandre pour rejoindre Grammont sur un tracé quasiment similaire à celui de l’année passée, à ceci près qu’il compte une étape en moins. Comme la saison dernière, la première étape prendra la forme d’un prologue qui se déroulera sur un parcours de 4,4 kilomètres sur et autour du circuit de Chimay.

Changement de décor dès le lendemain, puisque le peloton partira de Blankenberge pour rejoindre la périphérie de Bruges. Après une vingtaine de kilomètres, les coureuses entameront six boucles locales de 14 kilomètres chacune, tracées autour des bourgades de Dudzele, Koolkerke et Damme. Le profil de l’étape ne comportant aucune aspérité, on peut s’attendre à la victoire d’une sprinteuse au terme des 111 kilomètres de course.

Tout se jouera à Grammont

Le lendemain, la deuxième et dernière étape se disputera, comme le veut la tradition, autour de Grammont pour une journée toujours spectaculaire. C’est, en effet, un vrai parcours de flandrien et qui attend le peloton jeudi. Au programme, des difficultés comme le Congoberg, le Bosberg et évidemment le Mur de Grammont, qui sera à gravir à quatre reprises en tout.

C’est au sommet de cette côte mythique, après 108 kilomètres de course, que l’on connaîtra celle qui succédera à Lotte Kopecky, tenante du titre. L’année dernière, la Belge avait fait coup double grâce à une attaque tranchante sur les pentes du Mur pour s’emparer de la première place. La vainqueure du Tour des Flandres peut-elle s’imposer pour la deuxième fois consécutive ?

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top