VALORANT : ScreaM et Nivera se qualifient avec Liquid pour les playoffs du Challengers 2

Esports | Alors que la saison régulière bat encore son plein, la Team Liquid a d’ores et déjà validé sa place dans les playoffs de la deuxième épreuve Challengers du circuit VCT. Les deux Belges ScreaM et Nivera font donc un pas de plus vers les prochains Masters, et possiblement les championnats du monde. 

De Proximus

Partager cet article

La saison régulière se poursuit au sein du VALORANT Champions Tour, le plus haut circuit compétitif de la scène mondiale. Les équipes des différentes régions ont toutes pour objectif une qualification aux prochains Masters de Copenhague. Mais pour cela, c’est dans le top 3 de leur région qu’elles devront terminer la saison Challengers. Et pour les Belges du circuit, la mission semble bien engagée. 

En effet, alors qu’ils disputent la compétition sous les couleurs de la Team Liquid en compagnie de Dom “soulcas” Sulcas, Elias “Jamppi” Olkkonen et Aurimas “Dreamas” Zablockis, les frères Benrlitom viennent de valider leur places en play-offs. C’est avec une seule petite défaite face à Guild Esports, que les deux Belges et leurs coéquipiers terminent la saison régulière. 

Grâce à leur deuxième place dans le groupe B, c’est à la base de l’arbre que les Liquid débuteront leur parcours. En cas de victoire, c’est face aux Fnatic que nos compatriotes devront se mesurer. 


© Riot Games

Et au vu des enjeux, il faudra maintenir les efforts jusqu’au bout. Car si les Liquid visent avant tout une qualification aux derniers Masters de la saison, c’est aussi la qualification de l’équipe aux championnats du monde qui se joue. En effet, les Masters de Copenhague constituent la dernière occasion pour les équipes de marquer des points au classement VCT, qui déterminera la venue d’une majorité d’équipes. Rendez-vous le 17 juin pour la suite des hostilités…

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top