Alexis Saelemaekers pour dynamiter le flanc droit des Diables

Diables Rouges |

Roberto Martinez va très certainement procéder à plusieurs changements dans son onze qui affrontera la Pologne ce mardi soir. Alexis Saelemaekers pourrait être de ceux qui en profiteraient, lui qui n’a pas encore joué.

De Proximus

Partager cet article

La Belgique aura bien besoin de sang frais pour affronter la Pologne. Après une saison très longue et l’enchainement des matchs en Nations League, nombreux sont les joueurs qui tirent la langue. Raison pour laquelle Roberto Martinez a libéré des garçons comme Boyata, Onana, Carrasco, Lukaku ou De Bruyne. Le sélectionneur espagnol avait prévu le coup en convoquant un groupe très large et profitera de ce dernier match de la saison pour offrir du temps de jeu à des garçons qui n’ont pas encore eu vraiment la chance de s’exprimer.

A l’image d’Alexis Saelemaekers, encore vierge de temps de jeu dans cette fenêtre de Nations League, et qui devrait être installé sur le côté droit du onze, à la place de Thomas Meunier. Contre le pays de Galles, le joueur de Dortmund a manqué de précision et de percussion, semblant diminué physiquement. Raison pour laquelle une titularisation de Saelemaekers n’aurait rien de surprenant.

Jeu offensif

Avec Saelemaekers sur le côté droit, la Belgique disposerait d’un élément épris du jeu offensif tout en ayant des qualités défensives. Face à un pays qui nous avait marqué un goal en pénétrant par le côté droit de notre défense, c’est plutôt utile. Alors que Dendoncker devrait être confirmé dans la défense, probablement aux côtés d’Alderweireld, le retour de Saelemaekers pour défendre fera du bien.

Et devant, il sera capable de percuter tout en distribuant le jeu grâce à sa bonne qualité de passe et de centre, ce qui a manqué à Meunier contre les Gallois. Sa très bonne technique peut lui permettre d’apporter le surnombre devant aussi, en dribblant si nécessaire.

Frais

Autre avantage d’aligner le joueur du Milan AC contre la Pologne, c’est qu’il sera plus frais que beaucoup de joueurs. D’une part car il n’a pas joué lors des trois précédents matchs, mais aussi parce qu’il a moins été utilisé avec les Milanais. Il n’a manqué que 2 rencontres en Serie A, mais son temps de jeu total sur l’ensemble de la saison culmine à 55%. Son dernier match complet date du 10 avril.

Il devrait donc être en mesure de tenir l’ensemble de la rencontre contre la Pologne et sa fraicheur pourrait faire des dégâts en fin de rencontre, quand les joueurs adverses tireront la langue. Il n’y aurait d’ailleurs rien de surprenant à ce que l’ancien anderlechtois en profite pour décocher une frappe qui fera mouche. Une bonne manière aussi de se mettre en évidence, alors qu’on évoque un possible départ.

Suivez la rencontre de l'UEFA Nations League entre la Pologne et la Belgique ce mardi 14 juin à 20h45 sur RTL TVI.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top