Ce match des Red Flames qui a donné la chair de poule à Ives Serneels

Red Flames | Sélectionneur des Red Flames depuis onze ans maintenant, Ives Serneels a eu le temps de se forger pas mal de souvenirs avec l’équipe nationale féminine. Le meilleur d’entre eux reste la première victoire des Flames dans un grand tournoi.

De Proximus

Partager cet article

Le 16 juillet 2017, après une longue préparation, les Red Flames s’apprêtent à disputer le tout premier Euro de leur histoire, disputé aux Pays-Bas. Les Belges ont été versées dans un groupe difficile avec le pays hôte, le Danemark et la Norvège, trois adversaires qui lui sont supérieurs sur papier. Cela se vérifie dès le premier match contre les Danois, qui prennent les joueuses de Serneels à froid. Surprise par les demi-finalistes de 2013, la Belgique se fait surprendre en début de rencontre mais ne parviendra jamais à refaire son retard malgré une bonne deuxième période (0-1).

Un choc contre la Norvège

Au lendemain de la défaite, le sélectionneur parle de l'une des plus grosses déceptions de sa carrière. Quatre jours après ce revers inaugural, les Belges vont cependant brillamment réagir contre la Norvège, vice-championne d'Europe mais elle aussi bloquée à zéro point. Au Rat Verleghstadion de Breda, Aline Zeler et ses coéquipières doivent au moins prendre un point si elles veulent garder un espoir de poursuivre leur route au-delà de la phase de poules. Et elles vont faire bien mieux que ça.

Les joueuses belges démarrent avec le couteau entre les dents et se créent tout de suite une énorme occasion avec Elke Van Gorp. Le premier quart d'heure est à l'avantage des Red Flames, mais le match s'équilibre jusqu’à un nouveau temps fort des Belges en seconde période. À l'heure de jeu, Davina Philtjens adresse un centre parfait pour Janice Cayman, dont la reprise de la tête est arrêtée puis relâchée par la gardienne norvégienne, permettant Van Gorp de propulser le ballon dans le but.

"La chair de poule"

Portée par l'enthousiasme de ce premier but dans un grand tournoi et par la ferveur des supporters, la Belgique assomme la Norvège quelques minutes plus tard grâce à Cayman, esseulée au point de penalty (0-2). Soulagées, les Belges laissent ensuite l'initiative à une Norvège impuissante face à la solidité défensive des Red Flames. Celles-ci s’inclineront malheureusement ensuite 2-1 contre les Pays-Bas, balayant leurs espoirs de qualification pour la suite du tournoi.

Les Belges rentrèrent donc au pays avec une victoire dans la poche et après avoir fait douter les deux futurs finalistes du tournoi, fières de leur parcours et d’avoir suscité un engouement jusqu'ici inédit pour le football féminin en Belgique. Plus tard, Ives Serneels n'hésite pas au moment de partager son meilleur souvenir avec les Flames. "Sans aucun doute la victoire contre la Norvège lors de l'Euro 2017", confia-t-il. "Il y avait des milliers de supporters pour nous soutenir, j'en ai eu la chair de poule et je n'oublierai jamais." Avant de s’en créer d’encore plus beaux dans un mois en Angleterre ?

Les matches de préparation ainsi que l'Euro 2022 seront à suivre sur la RTBF ou sur Pickx.be ou l'app de Proximus Pickx. Via TV Replay, vous pouvez regarder le programme jusqu'à 36 heures plus tard quand vous le souhaitez, ou également sur le site ou l'app 7 jours après sa diffusion !

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top