Le top but de la saison : le missile de Radja Nainggolan lors du derby anversois

Jupiler Pro League | Le 5 décembre dernier au Kiel, Radja Nainggolan jouait un bien mauvais tour à son club formateur en inscrivant un magnifique but, son premier en Jupiler Pro League, pour l’Antwerp.

De Proximus

Partager cet article

C’était un transfert pas forcément attendu en Jupiler Pro League, tant le Ninja semblait bien installé en Italie depuis de nombreuses années. Libéré de son contrat par l'Inter Milan, Radja Nainggolan, qui n’avait encore jamais foulé les pelouses du championnat belge, s'est pourtant engagé avec l'Antwerp au mois d’août dernier en vue de faire franchir un nouveau palier au club anversois.

Débarqué en Belgique avec l’un des plus gros contrats du championnat, le milieu de terrain peine cependant à atteindre le rendement que l’on attend de lui et à trouver son rythme de croisière. Un coup d’éclat, qui plus est dans un match important, va toutefois rassurer quelque peu les supporters du Great Old.

Un accueil hostile

Nous sommes le 5 décembre et l’Antwerp, deuxième, se déplace chez son grand rival, bien mal en point. À l’aube de la 17e journée, le Beerschot est en effet lanterne rouge et ne compte que deux petites victoires en championnat. Sur papier, le derby s’annonçait donc plutôt déséquilibré. Il avait en tout cas une saveur particulière pour Nainggolan, qui s’en souviendra longtemps.

Incertain à cause d'une gêne musculaire contractée contre Ostende la semaine précédente, le Ninja est bien au coup d’envoi au Kiel, où il ne reçoit pas un accueil chaleureux de la part des supporters des Rats. Ces derniers ont brandi une banderole, vite enlevée, l'invitant à aller se faire voir ailleurs en italien. Ils n'encaissent visiblement pas le fait qu’il ait rejoint le rival après avoir été formé au Beerschot, dont il était d’ailleurs toujours l'ambassadeur

S'il y a beaucoup de feu dans les tribunes et des duels serrés sur le terrain, les occasions de but se font rares en première période. Les débats sont néanmoins plus équilibrés qu’attendu, et c’est seulement au retour des vestiaires que l’Antwerp se fait de plus en plus pressant. Après une tentative de Rafael Holzhauser pour les locaux, le Great Old frappe deux fois à la porte de Mike Vanhamel, sans succès.

Une frappe surpuissante

À l’heure de jeu, le portier ne peut rien contre le tir supersonique de Nainggolan, qui s’était infiltré dans le rectangle depuis le côté gauche. Impuissant, Vanhamel parvient à peine à suivre du regard le cuir qui file dans sa lucarne via la barre. Comme l'année dernière, l'Antwerp s’impose au Kiel, non sans avoir eu chaud quand un tir d'Holzhauser heurtait le montant à un quart d’heure du terme.

On pensait le Ninja définitivement lancé lorsqu’il remit le couvert en inscrivant un autre superbe but à distance contre Eupen la semaine suivante, mais sa deuxième réalisation en Jupiler Pro League fut déjà la dernière de la saison. Avec 2 buts et 3 assists en 32 matchs, l’ancien Diable Rouge n’aura pas réussi à dominer le championnat comme d’aucuns l’auraient imaginé ni à porter son équipe lorsqu’après une très bonne première partie de saison, elle a peu à peu décliné pour finalement terminer à la quatrième place.

Sujets associés

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top