Le Giro entre dans sa semaine décisive

Cyclisme |

C’est déjà la dernière semaine de ce Tour d’Italie qui débute ce mardi et qui va emmener les coureurs vers Vérone où nous connaitrons le vainqueur de cette édition 2022. Mais d’ici là, les potentiels lauréats auront encore fort à faire. 

De Proximus

Partager cet article

Cette dernière semaine du Giro va débuter comme la précédente s’est terminée. Après une étape dans les Alpes et une arrivée au sommet à Cogne, les coureurs du Giro, qui ont bénéficié d’un jour de repos ce lundi, reprennent par du dénivelé. Beaucoup de dénivelé ce mardi pour l’une des étapes les plus difficiles de ce Giro 2022. 202 kilomètres entre Salò, en bord de Lac de Garde et Aprica. Entre les deux, quatre ascensions avec le fameux Passo del Mortirolo à gravir pour plus de 5000m de dénivelé. Viendra ensuite le Valico di Santa Cristina et ses 13,5 kilomètres à 8% de moyenne avant 8 kilomètres de descente vers l’arrivée.

Transition vers le bouquet final

Le mercredi, pour la 17ème étape, un profil particulier sera proposé aux coureurs. Cela grimpera dès le kilomètres zéro et le Passo del Tonale avant une longue descente en forme de toboggan, des petites montées, de courtes descentes et deux terribles ascensions : le Passo del Vetriolo (11,8 km à 7,7%) et le Menador (7,9 km à 9,9%) avant une nouvelle et dernière descente vers Lavarone.

La 18e étape apportera un peu de répit avec 152 bornes entre Borgo Valsugana et Trévise qui seront propices aux sprinteurs encore en course. Et le vendredi, on attaquera le triptyque final et décisif de ce Giro avec 178 kilomètres de Marano Lagunare à Santuario di Castelmonte. Le peloton fera un petit passage en Slovénie et son mont Kolovrat et ses près de 10% sur 10 km. Deux difficultés avant cela et une arrivée en côte donc au Sanctuaire de Castelmonte au bout de 7,1 kilomètres d’ascension à 7,8%.

Enfin Vérone !

Le samedi, place probablement à l’étape reine de ce Giro ! Trois géants seront au programme des 168 kilomètres dans les Dolomites : le Passo San Pellegrino (1918m) et le Passo Pordoi (2239m) qui sera le 'Cima Coppi' de cette édition ou le point le plus haut. Et enfin,  la montée finale vers Marmolada via le Passo Fedaia (2057m). 14 bornes à 7,6% mais surtout cinq derniers kilomètres dantesques avec les trois premiers à plus de 12% de moyenne, avant les 2 500 derniers à 10,5%. De quoi faire de dégâts en cette veille d’arrivée finale. 

Et si la lutte est encore serrée après 3.448,2 kilomètres, la journée de dimanche, comme lors de l’édition 2020, pourrait redistribuer définitivement les cartes. 17,4 kilomètres sont au programme pour un contre-la-montre individuel du côté de Vérone. Au milieu de ce parcours technique et de sa fin dans les arènes de la ville, on retrouvera la côte de Torricella Massimiliana, longue de 4,6 km à 5,1% de moyenne. Et enfin, nous connaitrons dimanche en fin de journée le vainqueur de cette 105e édition du Giro. 

Suivez le Tour d'Italie du 6 au 29 mai sur Eurosport 1.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top