Miami Heat - Boston Celtics : la parole est à la défense !

Basket |

La finale de conférence est débute cette nuit entre Miami et Boston. Deux équipes qui se ressemblent dans cette série qui sent bon les muscles, surtout en défense. 

De Proximus

Partager cet article

Après avoir respectivement sorti Philadelphie et le champion en titre, les Bucks de Milwaukee, Miami et Boston se retrouvent en finale de conférence. Un remake du duel qui avait déjà eu lieu dans la bulle à Orlando lors de la saison 2020 marquée par l’arrivée du coronavirus. A l’époque, le Heat l’avait emporté 4-2, faisait parler son expérience. Cette année, ce ne sera pas si facile pour les Floridiens, loin de là.

Un duel de défenses

En playoffs, ce sont souvent les défenses qui font la différence. Elles jouent bien plus serrées qu’en saison régulière et ce sont deux excellents élèves de la saison qui vont s’affronter. Boston avait la deuxième défense de la Ligue à la fin de la saison, Miami la cinquième. Et comme on dit souvent, l'attaque gagne des matchs, et la défense gagne des championnats.

En playoffs, Boston a même la meilleure défense des deux conférences réunies avec 106.1 points concédés en moyenne. Il faut dire que les Celtics possèdent le meilleur défenseur de l’année, Marcus Smart, qui est incertain pour ce Game 1 à cause d’une entorse au niveau des ligaments du milieu du pied, subie lors du Game 7 face aux Bucks. Mais même sans lui, l’équipe d’Ime Udoka a de la ressource. La preuve avec quatre joueurs, dont Smart, qui ont une moyenne d’au moins une interception par match. Défensivement, c’est donc solide à Boston, demandez donc aux Bucks.

L’expérience pour Miami !

Les chiffres sont moins gonflés à Miami mais cela ne veut pas dire que l’on ne sait pas défendre, que du contraire. Meilleure équipe de la saison régulière, le Heat s’appuie sur l’expérience de ses cadres : Jimmy Butler est le leader de l’attaque avec ses 28 points de moyenne mais aussi de la défense où il compte 2 interceptions par match.

Il emmène avec lui un Kyle Lowry, incertain pour l'entame du duel et qui a l’expérience d’un titre. PJ Tucker, soldat de l’ombre, connait lui aussi la recette puisqu’il a été champion avec les Bucks il y a un an. Le cauchemar pour les adversaires se poursuit avec Bam Adebayo qui veille sur la raquette floridienne. En sortie de banc, on retrouve le sixième homme de l’année, Tyler Herro, capable de prendre feu à tout moment. Et enfin, pour orchestrer tout cela, il y a Erik Spoelstra qui, en matière d’ajustements en cours de série, est l’un des meilleurs. Ime Udoka, le coach de Boston, vit lui sa première expérience comme entraineur principal et ce n'est pas un détail à négliger.

La jeunesse de Boston parviendra-t-elle à bousculer l’expérience de Miami ?

Le programme de la semaine sur Eleven Sports :

Mercredi 18 mai

  • Game 1 : Miami Heat - Boston Celtics (2h30 sur Eleven 2)

Jeudi 19 mai

  • Game 1 : Golden State Warriors - Dallas Mavericks G1 (3h sur Eleven 2)

Vendredi 20 mai

  • Game 2 : Miami Heat - Boston Celtics (2h30 sur Eleven 2)

Samedi 21 mai

  • Game 2 : Golden State Warriors - Dallas Mavericks (3h sur Eleven 2)

Dimanche 22 mai

  • Game 3 : Boston Celtics - Miami Heat G3 (2h30 sur Eleven 2)

Lundi 23mai

  • Game 3 : Dallas Mavericks - Golden State Warriors (3h sur Eleven 2)

Suivez la NBA tout au long de la saison sur les chaînes d’Eleven Sports, disponibles dans le forfait Pickx Sports de Proximus.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top