Les Belges de Wolfsburg peuvent donner un peu de couleurs à leur saison morose

Bundesliga |

Wolfsburg a connu une saison décevante, terminant dans le ventre mou de la Bundesliga. Un coup d'éclat contre le Bayern Munich, nouveau champion, lors de la dernière journée de championnat, pourrait égayer un peu la saison. Pour les Belges des Loups, Lukebakio, Bornauw, Casteels et Vranckx, c'est aussi une dernière occasion de se montrer.

De Proximus

Partager cet article

Sur les quatre Belges de l'effectif de Wolfsburg, seuls deux ont joué régulièrement ces derniers mois : Koen Casteels et Sebastiaan Bornauw. Une blessure les a empêchés de faire partie du groupe lors de la dernière journée contre Cologne, le gardien étant touché à l’épaule et le défenseur au dos. Rien ne dit qu’ils seront aptes pour affronter le Bayern Munich, samedi à 15h30. Si c’est le cas, il ne fait pas de doute qu’ils seront titularisés par Florian Kohfeldt. Ensemble, ils forment le cœur belge de la défense des Loups.

Casteels et Bornauw en forme

Depuis quelques années, Casteels est l'un des meilleurs gardiens de la Bundesliga, et c'était également le cas cette année. Il a dû jouer moins souvent, mais quand il le fallait, il était là. Le fait que la ligne défensive devant lui changeait régulièrement n'a cependant pas aidé à créer des automatismes. En tant que capitaine de l'équipe, le troisième gardien de but des Diables Rouges devait régulièrement s'époumoner.

Ce fut une bonne saison pour Bornauw, mais pas un grand cru non plus. Dans un premier temps, sous la direction du nouvel entraîneur Mark van Bommel, il a été mis à l'écart de l'équipe, mais après le changement de coach fin octobre, le défenseur est revenu dans l'équipe... pour ne plus la quitter. De novembre à aujourd'hui, Bornauw fut un titulaire indiscutable. Il a participé à 30 matches et a marqué une fois. Cela ouvre pas mal de perspectives en vue de la saison prochaine, avec son club mais aussi avec les Diables Rouges. Son histoire rappelle celle de Daniel Van Buyten, décrié en Belgique mais qui avait un statut de légende en Bundesliga. Il lui aura fallu du temps avant d’en devenir une aussi avec l’équipe nationale.

Bornauw a coûté 13 millions à Wolfsburg, qui l’a arraché de Cologne l’été dernier, devenant le troisième transfert belge le plus cher du précédent mercato estival, derrière Lukaku et Sambi Lokonga. Et des trois, c’est lui qui s’en tire clairement le mieux.

Débuts satisfaisants pour Vranckx

Aster Vranckx peut se féliciter de sa première saison en Bundesliga, même si elle a été irrégulière. Le Brabançon est arrivé l’été dernier en provenance de Malines, contre 8 millions. On lui a laissé le temps de s’acclimater au football allemand et ce n’est que lors de la 8e journée, contre l’Union Berlin, qu’il a fait ses débuts. Le médian a impressionné par sa présence physique et par ses qualités techniques. Dans une équipe qui ne tournait pas, les conditions n’étaient toutefois pas réunies pour qu’il puisse s’imposer totalement.

Vranckx a petit à petit perdu sa place dans l’équipe ces derniers mois. Il n’a fait que quelques apparitions en fin de match. L'un de ses temps forts fut la victoire 4-1 à domicile contre Greuter Fürth le 6 février, où il fut l’homme du match avec deux buts. Il a également fait quelques apparitions en Ligue des champions. Dans l'ensemble, Vranckx peut être satisfait de ses débuts en Bundesliga, surtout pour un garçon de 19 ans.

Un décevant Lukebakio

Dodi Lukebakio, de son côté, n’a pas de quoi être satisfait de sa première saison à Wolfsburg. L’attaquant de 24 ans, prêté par le Hertha Berlin, dont il avait été une vedette lors des deux dernières saisons, risque de ne pas rester chez les Loups car il serait étonnant que le club lève l’option. Pourtant, au départ, il a bénéficié de beaucoup de confiance, que ce soit comme attaquant de pointe ou sur le flanc, mais il a ensuite totalement disparu de la circulation, après la pause hivernale. Touché par le covid, cela ne l’a pas aidé.

Au total, Lukebakio n’a disputé que 35% des minutes possibles. Et quand il a eu sa chance, il a rarement été convaincant. Ses stats en parlent mieux : il n’a mis que 2 buts et donné 3 assists en 22 matchs. Le prochain match contre le Bayern, lors de la dernière journée de championnat, offre une dernière occasion de se mettre en évidence. Il faudra la saisir.

Le programme de la 34e journée de la Bundesliga sur Eleven Sports :

Samedi 14 mai

Suivez la Bundesliga tout au long de la saison sur les chaînes d’Eleven Sports, disponibles dans le forfait Pickx Sports de Proximus.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top