Passée tout près de la correctionnelle, la défense de Genk doit se reprendre

Jupiler Pro League |

Face à Charleroi, le Racing Genk a failli vivre une soirée à la Manchester City. Au moment d’entamer les arrêts de jeu, les Limbourgeois menaient 1-2. Mais sans une intervention du VAR, ils auraient perdu ce match.

De Pickx

Partager cet article

La fin de match entre Charleroi et Genk fut folle. Alors que Bayo avait ouvert le score à la 45e, on pensait se diriger vers une victoire des Zèbres. Du moins, c’est ce qu’on pouvait imaginer à un peu plus de 10 minutes du terme. Mais la suite fut particulièrement rythmée. C’est d’abord Genk qui allait mettre le feu, via Onuachu et Thorstvedt qui, à la 80e et à la 84e, permettaient aux visiteurs de passer devant. Et dans les arrêts de jeu, Bayo remettait tout le monde à égalité, avant de claquer un troisième but quelques secondes plus tard. Mais le VAR passait par là, annulait le but pour hors-jeu et refroidissait tout le Mambourg.

Car avec ce résultat, Charleroi peut dire adieu à l’Europe. Avec 9 points de retard sur Gand, à 3 journées de la fin, il y a peu de chance que les Zèbres terminent premiers. D’autant plus que Genk est mieux placé, avec 4 points de retard. Les deux équipes se rencontrent à nouveau ce mardi 10, à 21 heures, et Genk doit absolument l’emporter. Mais pour cela, il faudra que la défense se montre plus solide.

Être intraitable

Contre Charleroi, le Racing Genk est donc reparti avec 1 point mais surtout 2 goals (quasiment 3) dans les valises. Ils viennent s’ajouter aux deux autres déjà pris face à Malines et, surtout, aux 47 encaissés durant la phase classique. En 40 matchs joués toutes compétitions confondues cette saison, Genk n’a réalisé que 12 cleansheets. Et quand on entre dans la phase décisive, il est important d’être solide derrière.

Sur le premier but encaissé contre les Zèbres, Bayo parvient à s’isoler trop facilement pour placer sa tête sur le centre. Un laxisme dans le marquage qui a des conséquences directes. Sur le second, le marquage est là aussi un peu fragile et permet à l’Ivoirien Bayo d’aller dans la profondeur trop facilement pour tromper Vandevoordt.

Genk devra d’autant plus faire attention qu’ils ont laissé Charleroi tirer au but à 12 reprises. Certes, les Zèbres ont été un peu maladroits niveau cadrage (à peine 3) mais il suffirait d’un peu plus de précision pour que cela fasse mal. Les Carolos auront probablement à cœur d’aller chercher un résultat dans le Limbourg et ne joueront pas avec relâchement.

Fin de saison ratée pour Charleroi

Après deux défaites de rang, le Sporting pensait enfin décrocher les trois points, mais le hors-jeu signalé sur le 3e but de Bayo était justifié. En attendant, les hommes de Still n’ont donc toujours pas gagné et ont vu Gand prendre le large. Il sera très compliqué d’aller chercher la première place et les Zèbres peuvent faire une croix sur l’Europe.

S’ils veulent que leur fin de saison ne soit pas un crash total, il est important que les Hennuyers s’emploient à gagner. Car, pour le moment, c’est la quatrième place qui leur tend les bras. Une nouvelle défaite face à Genk les condamnerait même à devoir, au mieux, jouer la troisième place. Après la jolie saison livrée, ce serait dommage de bâcler la fin de cette manière.

Suivez la Jupiler Pro League tout au long de la saison, et notamment la rencontre entre Genk et Charleroi, ce mardi 10 mai à 21h, sur les chaînes d’Eleven Pro League, disponibles dans le forfait Pickx Sports de Proximus.

Proximus Pickx propose dans son app (Android & iOS) et sur son site web proximuspickx.be un mode « interactif » lors des rencontres en UEFA Champions League, Jupiler Pro League et la D1B. Grâce à cette fonctionnalité, vous découvrez les compositions des équipes, les statistiques du match ou encore l’historique des rencontres, le tout en un seul clic ! Mais surtout, le lecteur vidéo interactif vous permet de revivre à votre guise les plus belles actions du match instantanément. Vivez les exploits de votre équipe favorite comme nulle part ailleurs et jouez votre propre VAR !

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top