Damso, l’artiste le plus streamé de l’année, fête ses 30 ans

Musique |

Depuis 7 ans, Damso n’en finit pas de dominer la scène du rap belge et francophone. Primé à l’Ultratop Streaming Award la semaine dernière, prix qui récompense l’artiste belge le plus streamé en 2021, le Dems a encore prouvé sa force de frappe. A l’occasion de ses 30 ans, Proximus Pickx revient sur les polémiques et les collaborations qui ont marqué sa carrière.

De Proximus

Partager cet article

Le rappeur belge Damso est passé par de nombreuses polémiques depuis le début de sa carrière. Ses paroles, jugées parfois trop crues ou sexistes, ont déplu au point que son hymne des Diables Rouges en 2018 pour la Coupe du monde en Russie fut annulé. La pression politique trop forte mène en effet l’Union belge à annuler le deal. A l’époque, notre actuel Premier ministre Alexander De Croo tweetait "On peut chanter ce que l’on veut, mais pas marquer des buts de cette façon.".

Heureusement, la force du Dem’s est qu’il sait écouter son époque et surtout les critiques. L’évolution de son projet s’est faite en fonction. En 2021, il déclarait au journal Le Monde : "Quand la polémique a eu lieu, la première chose qui m’est venue à l’esprit, c’est que, si un raciste vient me dire ‘ce que je dis, ce n’est pas raciste’ cela va m’énerver. Alors si on me dit que ce que je rappe est sexiste, je vais faire la démarche de comprendre ce que l’on me reproche".

Quatre ans après la polémique, beaucoup de choses ont changé pour l’artiste, dont la perception du public face à son génie. Pour preuve, jeudi dernier Damso a remporté le prestigieux Ultratop Streaming Award qui récompense l’artiste belge le plus écouté en ligne en 2021. Cette récompense, qui existe depuis 7 ans seulement, a été remportée déjà 4 fois par l’artiste (2017, 2018 et 2020). Rien que ça !

Des collaborations surprenantes

L’évolution de sa carrière, de son premier opus ‘Batterie faible’ à son dernier ‘QALF Infinity’, n’a jamais cessé de surprendre. Ses nombreuses collaborations montrent qu’il n’hésite pas à partager ses talents. Angèle, Oreslan, Aya Nakamura, Louane, Disiz, Selah Sue … cette liste d’artistes traduit son envie d’explorer d’autres horizons tout en restant dans le rap.

La dernière collaboration en date est la chanson ‘Wanted you to know’ avec la chanteuse néerlandophone Selah Sue. Dévoilé le 25 mars sur son album ‘Persona’, ce nouveau morceau vient s’ajouter aux autres featurings de Damso avec des chanteuses souvent éloignées de son univers. Son ouverture vers d’autres genres lui permet d’atteindre un public hors rap.

S’affranchir des codes

Avec ces nombreuses collaborations, Damso se positionne là où on ne l’attend pas et brise les barrières des genres musicaux. En 2018, il l’explique dans une interview au Parisien à propos d’Angèle: "Angèle, on me conseillait de ne pas l'inviter car elle ne venait pas du hip-hop et n'était pas encore connue. Quand la musique parle, il n'y a plus de code. Ce sont les autres qui nous enferment dans des cases".

Ces featurings permettent à Damso de s’affranchir des codes du rap et de laisser entrer l’émotion. En faisant ça, il arrive à briser les clichés attribués au genre du rap tels que le sexisme et la misogynie. Ces collaborations démontrent une fois de plus que Dem’s sait se remettre en question face aux critiques qu’on lui lance.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top