D1B - Notre 11 de la saison - ATTAQUANT (2): Lyle Foster (KVC Westerlo)

D1B Pro League | Pendant toute la saison régulière, les meilleurs spécialistes de la D1B (entraîneurs, T2, journalistes et analystes) nous ont donné après chaque journée de compétition leur 'Equipe de la Semaine'. Sur base de leurs choix hebdomadaires, nous avons pu composer notre '11 de la Saison' avec les joueurs les plus souvent repris par nos consultants dans une formation disposée en 4-4-2.

De Tagtik

Partager cet article

Dernier joueur à avoir mérité sa place dans notre équipe-type de la saison: Lyle Foster. Agé de 21 ans, l'attaquant du KVC Westerlo vaut bien plus que ce que nous disent ses statistiques (4 buts et 5 assists en 23 rencontres). Pour tous les membres de notre jury, le Sud-Africain a été un des moteurs du titre des Campinois.

Après un début de saison quelque peu hésitant et une seule titularisation sur les 10 premières rencontres, Foster a gagné petit à petit la confiance de Jonas De Roeck. Dès la Journée #11, le train était lancé. Sa vitesse, sa puissance et sa mobilité vont faire de gros dégâts : il devient alors une des armes favorites du KVC Westerlo et un vrai cauchemar pour les défenses adverses.

Loué au club portugais de Vitoria Guimaraes, personne ne sait encore s'il sera toujours au Kuipje la saison prochaine. Son passe en D1B aura prouvé qu'il avait en tout cas le niveau pour l'étage supérieur, ce qu'il avait déjà laissé entrevoir lors de son passage au Cercle en 2019/2020, prêté à l'époque par l'AS Monaco.

Lyle Foster a été repris 6 fois dans notre 'Equipe de la semaine' cette saison. Il est ainsi l'attaquant qui a été le plus souvent retenu par notre jury. Foster et Maderner composent notre duo d'attaque devant Souleymane Anne (RE Virton) et Lennart Mertens (KMSK Deinze).

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top