LA SAISON DE D1B EN 5 STATS (# 4): attaque, pénos et hors-jeu

D1B Pro League | Le championnat a vécu. C'est donc le moment de partager avec vous quelques statistiques parlantes sur les clubs et les joueurs qui ont animé la compétition. Dans cette mini-série, nous aborderons 4 sujets: la discipline, le passing, la défense et l'attaque. Quatrième  volet aujourd'hui, avec les statistiques offensives.

De Tagtik

Partager cet article

Comme on pouvait s'y attendre, c'est le KVC Westerlo, champion de D1B qui a le plus souvent tiré au but cette saison, avec 338 tirs au but en 28 matches. Le KMSK Deinze, Waasland-Beveren, le Lierse K. et le RWDM sont également au-dessus des 300 tentatives. Lommel SK (243), le RE Mouscron (229) et le RE Virton (215) ferment la marche.

Sur les 338 tirs tentés par Westerlo, 13 ont trouvé la latte ou le poteau (record de la série). Le Lierse K. et Mouscron ont touché du bois 12 fois, le RE Virton 6 fois. 

Le Lierse K. et Westerlo sont les équipes qui ont le plus reçu de penaltys cette saison, avec 7 coups de réparation sifflés en leur faveur. Virton n'en a reçu qu'un seul. Waasland-Beveren et le Lierse K. ont chacun loupé la transformation de deux penaltys alors que Virton (1/1), Lommel (2/2), Deinze (2/2) et le RWDM (3/3) ont fait un sans faute dans cet exercice.

Les joueurs de Mouscron ont été sifflés 76 fois hors-jeu cette saison. C'est plus du double du Lierse K. (35). Waasland-Beveren (40) est une autre équipe qui ne s'est pas souvent laissé prendre au piège du hors-jeu.

Enfin, le RWDM et le Lierse Kempenzonen ont été les équipes les plus efficaces dans les airs devant les filets adverses avec 12 buts inscrits de la tête. Lommel et Virton n'ont inscrit que 4 buts de la tête en 28 duels.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top