Le top 5 des meilleurs buteurs de D1 belge

Jupiler Pro League |

En inscrivant son 150e but le week-end dernier contre Eupen, Jelle Vossen a intégré le top 10 des meilleurs buteurs du championnat depuis que celui-ci est devenu professionnel en 1974. Pickx Sports vous propose de découvrir le top 5.

De Pickx

Partager cet article

Jelle Vossen est assurément l’un des meilleurs buteurs que le championnat de Belgique ait connu ces dernières années. L’attaquant de Zulte Waregem en est à 150 buts en D1 depuis le début de sa carrière. Il talonne quelques légendes du championnat, comme Weber et Severeyns (151 buts), Goots (157) ou Verheyen (158). Intégrera-t-il un jour le top 5 ?

1. Erwin Vandenbergh (255)

C’est Erwin Vandenbergh qui mène la danse depuis 1974 avec 255 buts, car sur l’ensemble de l’Histoire du championnat de Belgique, il est loin derrière Albert De Cleyn et ses 350 buts avec Malines entre 1932 et 1955. Mais Vandenbergh reste une véritable légende du football belge. Six fois meilleur buteur du championnat, il l’a par ailleurs été 4 fois de suite entre 1979-1980 et 1982-1983 (la première fois avec 39 buts en 34 matchs). Il a fait parler la poudre en Belgique avec le Lierse, Anderlecht, La Gantoise et le RWDM. Il n’y a qu’avec ces derniers qu’il n’a pas réussi à être meilleur buteur. Mais il faut avouer qu’il avait alors 35 ans.

2. Jan Ceulemans (229)

On ne présente plus le Caje. Monument du football belge, il a longtemps été le recordman du nombre de sélections en équipe nationale avant d’être dépassé par la génération actuelle. En club, il a promené sa grande carcasse de 1974 à 1992 avec le Lierse et, surtout, le Club de Bruges avec qui il a inscrit 229 buts. S’il n’a jamais terminé meilleur buteur, il a en revanche décroché trois fois le soulier d’or.

3. Marc Degryse (197)

Lui non plus n’a jamais terminé meilleur buteur du championnat, mais cela ne l’a pas empêché d’y inscrire quasiment 200 buts. Marc Degryse a fait trembler les filets de la D1 tantôt avec Bruges, tantôt avec Anderlecht et encore avec La Gantoise et le GBA. S’il ne s’était pas exilé un an en Angleterre et deux ans aux Pays-Bas, il y a fort à parier qu’il aurait terminé sa carrière avec un bilan plus important que celui de Ceulemans.

4. Alex Czerniatynski (182)

De 1978 à 1998, avec juste un passage d’une saison en D2 en 1980-1981, Alex Czerniatynski a terrifier les défenses de Pro League, comme en atteste ses 182 buts en championnat. Le Carolo a débuté avec Charleroi, avant de filer à l’Antwerp puis à Anderlecht. Il portera encore les maillots du Standard, à nouveau de l’Antwerp, de Malines et du Germinal Ekeren. Il terminera sa carrière en D2 du côté de Liège. Là encore, il n’a jamais terminé meilleur buteur, même s’il est passé tout près, à 1 but, en 1985. C’est surtout sa longévité qui lui permet d’être dans ce classement.

5. Willy Wellens (159)

Probablement le moins connu des cinq pour la jeune génération. Willy Wellens, c’est une carrière menée entre 1971 et 1994 en Belgique, dans 8 clubs différents (7 depuis l’instauration du professionnalisme). RWDM, Standard, Cercle et Club de Bruges ou encore Beerschot, Wellens n’était pas le meilleur buteur de sa génération, mais il a su s’inscrire dans la durée. C’est ça qui fait la différence. Reste à voir si Vossen ne le rattrapera pas l’an prochain.

Suivez la Jupiler Pro League tout au long de la saison sur les chaînes d’Eleven Pro League, disponibles dans le forfait Pickx Sports de Proximus.

Proximus Pickx propose dans son app (Android & iOS) et sur son site web proximuspickx.be un mode « interactif » lors des rencontres en UEFA Champions League, Jupiler Pro League et la D1B. Grâce à cette fonctionnalité, vous découvrez les compositions des équipes, les statistiques du match ou encore l’historique des rencontres, le tout en un seul clic ! Mais surtout, le lecteur vidéo interactif vous permet de revivre à votre guise les plus belles actions du match instantanément. Vivez les exploits de votre équipe favorite comme nulle part ailleurs et jouez votre propre VAR !

Sujets associés

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top