Asier Illarramendi est-il définitivement de retour avec la Real Sociedad ?

La Liga | Asier Illarramendi, 31 ans, a effectué son grand retour sur les pelouses de Liga le weekend dernier avec la Real Sociedad. Après plusieurs années de galère, le capitaine emblématique de l’équipe de Saint-Sébastien espère que ses pépins physiques sont cette fois bien de l’histoire ancienne.

De Proximus

Partager cet article

Trois saisons pourries. Trois années qui l’ont plongé dans une spirale infernale de blessures et de problèmes musculaires. Titularisé pour la première fois en neuf mois, Asier Illarramendi a regoûté au plaisir de disputer un match de Liga avec la Real Sociedad face à Osasuna dimanche dernier. "Cela fait longtemps que je n'ai plus eu ce plaisir sur le terrain et je suis très heureux”, a confié l’ancien joueur du Real Madrid après la rencontre. “Je suis aussi très reconnaissant envers les fans qui m'ont applaudi et soutenu. Après une si longue période sans pouvoir profiter de tout cela... Je suis très content".

Car s’il a joué une mi-temps en Coupe du Roi en décembre dernier et a eu droit à une petite minute contre Leipzig en Europa League récemment, Illarramendi ne comptait plus la moindre apparition en Liga depuis le 16 mai 2021. Une éternité. En cause, des soucis physiques qui ne l’ont pas quitté depuis février 2019. A l'époque, le milieu de terrain s’occasionne une sale blessure musculaire qui le conduit deux fois au bloc opératoire et marque le début d’un cycle infernal.

12 apparitions en 3 ans

Il ne rejoue que lors des trois premières journées de la saison suivante avant de se blesser à la cheville puis de se déchirer les abducteurs dans la foulée. Résultat, une saison terminée en août. Lors de l’exercice 2020-2021, il n’apparaît qu’à neuf reprises sous le maillot de la Sociedad toutes compétitions confondues. L'emblématique numéro 4 connaît de nouveaux pépins physiques au début de cette saison mais finit par rejoindre le groupe en novembre et le 15 décembre, il rejoue une mi-temps en coupe à Palencia.

Repris dans le noyau d’Imanol Alguacil depuis plusieurs mois, Illarramendi n’avait encore jamais quitté le banc en Liga jusqu’à dimanche dernier. L’estimant enfin prêt, l’entraîneur basque a relancé son capitaine dans le grand bain, et ce dernier n’a pas déçu. Il a livré une prestation très convaincante au cœur du jeu, précieux aussi bien pour lancer les actions offensives de son équipe que dans son travail défensif.

L'échec à Madrid

S’il avait été épargné par les longues indisponibilités au début de sa carrière, le natif de Mutriku avait déjà connu une période difficile au Real Madrid, où il était arrivé en grande pompe en 2013, à l’âge de 23 ans, contre un peu moins de 40 millions d'euros. Présenté comme le successeur désigné de Xabi Alonso, "Illarra" n'avait jamais réussi à s'imposer dans l'entre-jeu du club merengue, jouant très peu durant deux saisons avant de revenir dans son club formateur deux ans plus tard.

De retour dans le Pays Basque depis 2015, Illarramendi a pris de la bouteille pour devenir le capitaine incontesté de son club de toujours. Pour peu qu'il retrouve du rythme et soit enfin libéré des blessures, ses qualités et son leadership constitueront des atouts majeurs pour Adnan Januzaj et ses coéquipiers dans leur quête d’une place européenne. Dès ce samedi contre son ancien club ?

Le programme de la 27e journée de Liga sur Eleven Sports :

Vendredi 4 mars

Samedi 5 mars
Dimanche 6 mars
Suivez la Liga tout au long de la saison, y compris le choc entre le Real Madrid et la Real Sociedad de ce samedi à 21h, sur les chaînes d’Eleven Sports, disponibles dans l'option Pickx Sports de Proximus.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top