Quand la légende de l'Espanyol Raúl Tamudo brisait les espoirs de titre du FC Barcelone

La Liga | Le derby entre le FC Barcelone et l’Espanyol a presque toujours tourné à l’avantage des Blaugrana. Mais s’ils sont toujours restés dans l’ombre de leurs rivaux, les Pericos sont néanmoins à l’origine d’un véritable traumatisme des Blaugrana : le Tamudazo, du nom du bourreau du Barça le 9 juin 2007.

De Pickx

Partager cet article

Lors de la 37e et avant-dernière journée de Liga, le FC Barcelone a encore l’espoir de s’emparer de son troisième titre consécutif en Liga. À égalité de points avec le Real Madrid, leader, le Barça pointe à la deuxième place du classement en raison d’une moins bonne différence de buts particulière. Alors que les Catalans reçoivent leurs rivaux de l’Espanyol, un déplacement périlleux attend le Real à Saragosse, en pleine lutte pour les places européennes.

Au Camp Nou, les choses démarrent mal pour les hommes de Frank Rijkaard. Raúl Tamudo, légende de l’Espanyol, ouvre le score à la demi-heure. Mais les Blaugrana ne paniquent pas et s’en remettent à Lionel Messi, son prodige de 19 ans, pour rétablir l’égalité puis passer au retour des vestiaires d’un célèbre but de la main étrangement ressemblant à celui de son compatriote Diego Maradona 21 ans plus tôt. 

Un dénouement invraisemblable

Mais l’arbitre n’y voit que du feu et le Camp Nou exulte. D’autant que dans l’intervalle, la nouvelle que le Real est tenu en échec à Saragosse s’est répandue comme une traînée de poudre dans les travées. Dans les derniers instants du match, cependant, ce scénario de rêve va se transformer en véritable cauchemar pour les Barcelonais. 

En l’espace de quelques secondes, Ruud van Nistelrooy égalise pour le Real en inscrivant son deuxième but de la soirée tandis que l’inévitable Tamudo y va également de son doublé pour devenir le meilleur buteur de l’histoire des Pericos et empêcher le Barça de s’emparer du trône de leader. Une double peine particulièrement difficile à avaler pour les Blaugrana, qui voient leurs chances de titres réduites à peau de chagrin.

Le héros du Real

“Dieu était avec moi“, lancera Ramon Calderón, le président du Real, après cette issue improbable. Une semaine plus tard, malgré une victoire 1-5 de Barcelone au Gimnàstic Tarragone, le Real est couronné champion en s’imposant à domicile contre Majorque. Le titre en poche, les Merengues ne manquent pas d'exprimer leur gratitude à l'attaquant de l’Espanyol, élevé au rang de héros par les supporters madrilènes.

Après quatorze années de bons et loyaux services, deux Coupes du Roi et 140 buts au compteur, Tamudo, qui fut international à treize reprises au cours de sa carrière, enchaînera les courts séjours dans plusieurs clubs de Liga et effectuera une pige au Mexique avant de ranger ses crampons en 2015. Il intégrera le staff de son club de cœur un an plus tard. Nul doute que le derby de ce dimanche contre le FC Barcelone lui rappellera de précieux souvenirs…

Suivez le meilleur de La Liga tout au long de la saison, y compris le derby entre l'Espanyol et le FC Barcelone ce dimanche à 21h, sur les chaînes d'Eleven Sports, disponibles dans l'option Pickx Sports de Proximus.

Le calendrier de la 24e journée de Liga sur Eleven Sports :

Samedi 12 février

Dimanche 13 février

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top