D1B - Les renforts du mercato ont-ils joué ce week-end?

D1B Pro League | Avec seulement 12 rencontres restant à jouer cette saison, les joueurs appelés en renfort pendant ce mercato doivent évidemment avoir un impact immédiat pour leurs équipes respectives. Pour cette Journée #17, la première de 2022, ce sont surtout Waasland-Beveren, le Lierse K. et le RE Virton qui ont titularisé d'emblée leurs nouveaux transferts. Analyse...

De Tagtik

Partager cet article

Les 6 équipe de D1B qui ont joué ce week-end (le match entre Westerlo et Deinze ayant été reporté) avaient transféré au total 16 joueurs pendant le mercato d'hiver (toujours en cours, d'ailleurs). Seuls 8 d'entre eux étaient titulaires au coup d'envoi des rencontres de cette 17e journée. Et seuls 4 joueurs transférés sont restés sur la pelouse pendant 90 minutes.

Voyons cela dans le détail :

- Au Lierse Kempenzonen, le nouveau gardien Jens Teunckens a été aligne pendant 90 minutes. Idem pour Igor De Camargo qui a disputé l'intégralité du match face à Lommel avec le RWDM et pour Abdel Al Badaoui qui a été aligné sans être remplacé lors de la large victoire de Waasland-Beveren à Virton.

Le trio de nouveaux venus gaumais qui a été titularisé par Pablo Correa (Prosper Mendy, Yannis Mbombo, Aboubacar Sidibé) a été aligné pendant environ une heure de jeu, tout comme Manuel Da Costa et Guillaume Gillet à Waasland-Beveren, remplacés en deuxième mi-temps, lorsque la large victoire des Waaslandiens était acquise.

Alonso Martinez est le seul renfort hivernal a être monté au jeu, faisant ainsi ses débuts avec Lommel SK alors qu'il restait 27 minutes à jouer. Jacob Montes (RWDM) est resté sur le banc pendant les 90 minutes de la recontre.

Numan Kurdic (RWDM), Yan Vorogovskiy (RWDM), Cauê Vinicius Dos Santos (Lommel), William Rémy (Virton), Lucas Ribeiro Costa (Waasland-Beveren) et Aliou Baldé (Waasland-Beveren) n'étaient pas sur la feuille de match.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top