Vakoun Bayo : d'erreur à La Gantoise à transfert prometteur de Charleroi

Jupiler Pro League |

Le mercato d'été à Gand a été marqué par des essais... et des erreurs. En attaque, les Gantois ont fait appel à de nombreux éléments, mais personne n’a vraiment fait ses preuves. Vakoun Bayo a donc été prêté au Sporting Charleroi après quelques mois seulement. Les deux équipes s'affronteront samedi soir à 20h45.

De Proximus

Partager cet article

Gand a acheté pas moins de quatre nouveaux attaquants l'été dernier avec Gianni Bruno, Darko Lemajic, Ilombé Mboyo et Vakoun Bayo. Cela a coûté au club un total de 5 millions d'euros. Jusqu'à présent, le retour sur investissement a été pratiquement nul. Bruno n'a pas été convaincant, en partie à cause de sa blessure, et les autres n'ont pas eu voix au chapitre. Avec 1,6 million d'euros, Bayo est un joueur assez cher pour ce qu'il a apporté : rien. 

Une fois dans le onze de départ 

L'attaquant a débarqué du club écossais du Celtic, où il n'avait aucun avenir. A la Ghelamco Arena, l'entraîneur Hein Vanhaezebrouck n'en voyait pas l'utilité. Bayo a joué 196 minutes en 7 matches jusqu'au 31 décembre 2021. Il a débuté une fois dans le onze de départ et a obtenu ses dernières minutes le 27 octobre lors du match de coupe contre le club amateur du Spouwen-Mopertingen. Il n'a pas marqué le moindre but ni délivré la moindre passe décisive. 

Ce n'est donc pas un hasard si l'attaquant a été éjecté en janvier. Ce n'est pas non plus une surprise que Bayo se retrouve à Charleroi, notamment grâce à Mogi Bayat. Avec l'autre acquisition de l'hiver, Nauris Petkevicius, il aura la tâche extrêmement difficile de remplacer Shamar Nicholson. Ce dernier est parti au Spartak Moscou pour 10 millions d'euros après avoir marqué 13 fois pour les Carolos cette saison. 

Découvert par un Belge 

Les supporters de Charleroi ne doivent cependant pas désespérer, car Bayo s'est montré dans ses clubs précédents. A Gand et au Celtic, cela n'a rien donné, mais à Toulouse et au sein du club slovaque de Dunajska Streda (DAC), il s’est fait remarquer. La saison dernière, il a inscrit 13 buts et délivré 4 passes décisives en 36 matchs pour le club de deuxième division française. C'est sur cette base que les Gantois l'ont fait venir à la Ghelamco Arena. Sa grande percée en Europe a eu lieu au DAC, qui est géré par le directeur technique belge Jan Van Daele. Dans ce club, il a connu beaucoup de succès avec, en 32 matchs, 22 buts et il a également délivré 9 passes décisives. Le Celtic a donc payé 2,25 millions d’euros pour l’acquérir.

Van Daele l'a fait venir en Europe en 2018 et lors de son transfert chez nous, il a parlé de l'attaquant ivoirien à VoetbalNieuws. "C'est un attaquant assez complet. Vakoun est rapide et très fort de la tête. Il ne convient pas à une équipe qui pratique le football combiné. C'est plutôt un attaquant qui s'intègre dans une équipe au style de football direct et physique, avec la profondeur nécessaire. C'est à ce moment-là qu'il est à son meilleur, attirant plusieurs défenseurs vers lui et créant des espaces pour ses coéquipiers." Donc à Charleroi, ils savent comment l'utiliser.

Suivez la Jupiler Pro League, y compris le match entre le Sporting Charleroi et La Gantoise ce samedi à 20h45 sur Eleven Pro League 1, sur les chaînes d’Eleven Sports, disponibles dans le forfait Pickx Sports de Proximus.

Proximus Pickx propose dans son app (Android & iOS) et sur son site web proximuspickx.be un mode « interactif » lors des rencontres en UEFA Champions League, Jupiler Pro League et la D1B. Grâce à cette fonctionnalité, vous découvrez les compositions des équipes, les statistiques du match ou encore l’historique des rencontres, le tout en un seul clic ! Mais surtout, le lecteur vidéo interactif vous permet de revivre à votre guise les plus belles actions du match instantanément. Vivez les exploits de votre équipe favorite comme nulle part ailleurs et jouez votre propre VAR !

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top