'La Vie Extraordinaire de Louis Wain', focus sur un peintre schizophrène

Louis Wain était un illustrateur excentrique qui préférait dessiner des chats plutôt que des personnes et dont les dessins sont encore utilisés pour représenter le syndrome de la schizophrénie. Dans 'La Vie Extraordinaire de Louis Wain', Benedict Cumberbatch ('Sherlock', 'The Power of the Dog') incarne l'artiste. Comme dans tout biopic, fiction et faits se mélangent. 

Louis Wain (1860 à 1939) n'a pas eu une vie facile. Il est né avec un bec de lièvre à Londres, une condition qui, à l'époque, empêchait un enfant d'aller à l’école. A 20 ans, il a dû subvenir aux besoins de sa mère et de ses cinq jeunes sœurs, son père étant décédé. À 23 ans, il épouse la gouvernante d'une de ses sœurs. La femme ayant dix ans de plus que lui, le mariage a été considéré comme un scandale à l'époque. Trois ans plus tard, elle succombera des suites d'un cancer.

Louis Wain a trouvé du réconfort chez le chat que lui et sa défunte épouse avaient ramené à la maison. S’il avait déjà régulièrement esquissé l’animal, il commença bientôt à le représenter debout, à la manière d’un humain. Dans ses dessins, les animaux accomplissent souvent des actions humaines, font du sport, fêtent Noël... Les dessins sont très vite devenus populaires et James Wain, un artiste à succès, souvent publié. Mais cela ne suffit pas à améliorer la vie du peintre. Il a perdu des membres de sa famille et a eu du mal à faire face à ces décès.

En 1924, les jeunes sœurs de Louis Wain ne savent plus gérer son comportement, qui est devenu de plus en plus imprévisible et violent. Il sera dès lors admis dans un hôpital psychiatrique pour schizophrénie (bien que ce diagnostic soit aujourd’hui débattu). Lorsque sa situation a été connue du public, il a été transféré dans des institutions plus agréables, où il était entouré de chats. Il continua jusqu'à sa mort dans une institution londonienne en 1939 de dessiner ces animaux.

Électricité

Les dessins que Louis Wain a réalisés au fur et à mesure que son état mental se détériorait sont encore utilisés dans les milieux éducatifs pour esquisser le tableau clinique d'une personne souffrant de schizophrénie. Les dessins colorés, de plus en plus psychédéliques, représenteraient parfaitement sa détérioration. Mais comme les dessins ne sont pas datés, il est en fait impossible de savoir dans quel ordre Wain les a réalisés. C'est pourquoi des voix s'élèvent pour demander que l'on cesse de les utiliser, alors que, selon certains chercheurs, ils sont parfaitement efficaces.

Le film dépeint magnifiquement les luttes de Louis et le réconfort qu'il a toujours trouvé auprès de ses animaux de compagnies. La vie de l'artiste est dépeinte de façon un peu plus romantique qu'elle ne l'était probablement, et les conversations privées entre lui et sa femme ou ses sœurs sont évidemment inventées, mais la nature excentrique de l'artiste est bien rendue par ces dialogues et le jeu de Benedict Cumberbatch.

Ce que le film parvient à capter, par exemple, c'est la vision de la vie de Wain, selon laquelle tout le monde est propulsé en avant par une force qu'il appelle "électricité". Il ne parle pas de la chose qui fait fonctionner les lampes, mais l'humanité que Louis a eu tant de mal à définir. Cette vision de la vie était très importante pour Louis Wain, ce qui se reflète dans le titre du film en version originale: 'The Electrical Life of Louis Wain'.

'La Vie Extraordinaire de Louis Wain' est à découvrir dans les salles et sera disponible dans le catalogue Proximus VOD à partir du 19 janvier prochain. Vers le catalogue Proximus VOD ? Appuyez sur le bouton « On demand » ou « Shop » de votre télécommande ou accédez directement au catalogue Proximus VOD ici !

Fan de Benedict Cumberbatch ? Découvrez également 'The Power of Dog' dès à présent sur Netflix. En savoir plus sur l'option TV 'Pickx All Stars' (avec Netflix) ou sur Netflix chez Proximus Pickx.


Cinéma

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top