La promesse Nauris Petkevicius veut faire son trou à Charleroi

Jupiler Pro League | Première recrue hivernale de Charleroi, qui se rend à l'Antwerp ce dimanche (13h), Nauris Petkevicius est présenté comme l’un des plus grands talents du football lituanien de la décennie. Après une première expérience peu fructueuse à Lille, l’attaquant espère lancer sa carrière à l’étranger.

De Proximus

Partager cet article

Nauris Petkevicius a inscrit son tout premier but sous le maillot du Sporting de Charleroi dimanche dernier lors d’un match amical face à la modeste équipe roumaine de UTA Arad (9e de D1). Avec Vakoun Bayo, qui a lui aussi ouvert son compteur, le Lituanien de 21 ans est l’un de ceux qui devront pallier le départ de Shamar Nicholson, parti au Spartak Moscou. Avec 13 buts et 5 assists en 18 matchs, l’attaquant jamaïcain fut l’atout offensif numéro un des Zèbres durant la première partie de saison. Son absence dans le onze d'Edward Still s’est déjà fait cruellement ressentir à plusieurs reprises.

Un joueur polyvalent

S’il n’arrive pas en tant que remplaçant désigné de Nicholson, il reviendra tout de même au jeune Petkevicius de combler, en partie, le vide laissé par le Jamaïcain. Chris Bedia et Mamadou Fall n’entrent en effet plus dans les plans du staff, tandis qu’Anthony Descotte, 18 ans seulement, est encore trop inexpérimenté pour porter l’attaque carolo.

À 21 ans, Petkevicius, qui n’est pas un pur numéro neuf mais peut évoluer à plusieurs postes en attaque, a déjà plusieurs saisons professionnelles dans les jambes. Formé au FC Strumbas, dans son pays natal, le joueur effectue ses débuts en équipe première à l’âge de 16 ans seulement. Tout juste un an plus tard, il est repéré par Lille, qui l’attire dans son centre de formation.

Mais le Lituanien peine à s'imposer dans le Nord de la France, où il ne parviendra jamais à convaincre. Ne recevant même pas sa chance dans l’équipe réserve lilloise, il décide, après trois saisons, de revenir dans son pays natal pour tenter de se relancer. Il atterrit au FC Hegelmann, fraîchement promu en première division, où il connaît sa première saison en tant que titulaire. Et c’est un succès : en 2021, l'attaquant inscrit pas moins de 16 buts en 33 matchs en A Lyga, passant à un cheveu du titre de meilleur buteur du championnat.

Une nouvelle chance de percer

Moins d’un mois après la fin de la saison lituanienne, celui qui est entre-temps devenu international espoirs a paraphé un contrat de deux ans (plus deux autres en option) avec Charleroi. Le jeune attaquant, qui a survolé son championnat national du haut de ses 21 ans, compte désormais saisir une nouvelle opportunité de percer dans une compétition plus huppée. 

S’il ne faut sans doute pas attendre monts et merveilles à très court terme de ce jeune talent, au vu de l’adaptation physique et tactique qui l’attend en Belgique, il pourrait devenir l’une des bonnes surprises de la Jupiler Pro League en aidant Charleroi à s’installer dans ce top 4 tant convoité.

Suivez la Jupiler Pro League tout au long de la saison, y compris le duel entre l'Antwerp et Charleroi de ce dimanche (13h) sur Eleven Pro League 1, sur les chaînes d’Eleven Pro League, disponibles dans le forfait Pickx Sports de Proximus.

Proximus Pickx propose dans son app (Android & iOS) et sur son site web proximuspickx.be un mode « interactif » lors des rencontres en UEFA Champions League, Jupiler Pro League et la D1B. Grâce à cette fonctionnalité, vous découvrez les compositions des équipes, les statistiques du match ou encore l’historique des rencontres, le tout en un seul clic ! Mais surtout, le lecteur vidéo interactif vous permet de revivre à votre guise les plus belles actions du match instantanément. Vivez les exploits de votre équipe favorite comme nulle part ailleurs et jouez votre propre VAR !

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top