De Sels à Doku, voici le bilan de nos Diables rouges qui évoluent en France

Ligue 1 |

L’année 2021 touche à sa fin. Et l’heure est venue, pour Proximus Pickx, de dresser le bilan des Diables rouges qui évoluent en France. Qui a brillé ? Qui peut mieux faire ? Nous les passons en revue pour vous.

De Proximus

Partager cet article

Ils ont brillé

Deux Diables se sont particulièrement illustrés sur les pelouses de la Ligue 1 cette année : Matz Sels et Wout Faes. Le premier est devenu un joueur essentiel à son équipe. Après une saison quasiment blanche l’année dernière en raison d’une rupture du tendon d’Achille, le gardien du Racing Club de Strasbourg a retrouvé son meilleur niveau. Âgé de 29 ans, Matz Sels ne cache pas ses ambitions et veut mener son équipe toujours plus haut. « C’est un gardien fiable, très impactant parce qu’il nous fait gagner des points », estime son entraîneur Julien Stéphan. « De plus, il a une forte personnalité et se montre très ambitieux, c’est une chance pour nous de l’avoir ». Sels est même le maillon fort du système mis en place par Stéphan. Avec une moyenne de deux buts par match, les joueurs offensifs s’illustrent mais la philosophie du coach strasbourgeois démarre tout en bas du terrain déjà avec Sels. « Matz est notre premier relanceur », indique Julien Stéphan. « C’est un joueur supplémentaire ». C’est le Belge qui va initier tel ou tel mouvement « avec sa perception de la situation ». Le gardien, qui veut être le premier des remplaçants de Courtois chez les Diables, a donc un rôle capital dans la construction du jeu strasbourgeois. C’est sans conteste sa constance dans la performance qui fait de lui l’un des meilleurs gardiens de Ligue 1. 

Un autre Belge a brillé sur les terrains de la Ligue 1, c’est le défenseur central du stade de Reims, Wout Faes. Outre sa mission défensive, le Belge s’est déjà illustré à deux reprises cette année avec deux buts. Notamment lors de la 16ème journée de championnat en déplacement à l’Olympique Lyonnais. Marqués à chaque fois de la tête sur phase arrêtée, ces buts font de Wout Faes une véritable arme sur phase arrêtée pour Reims.

Ils ont assuré le boulot

Un autre joueur belge du stade de Reims s’est illustré cette année : le défenseur Thomas Foket qui évolue à Reims depuis 2018. Ce latéral droit de 27 ans, auteur d’un but et d’une passe décisive au cours de la première partie de saison, a malheureusement dû s’absenter des terrains de mi-octobre à fin novembre suite à une blessure au mollet. Son retour dans l’équipe, lors de la 15ème journée de championnat, a constitué un renfort de poids pour le club. Avec trois nuls et deux défaites encaissées lors des cinq matchs manqués par le Belge, l’absence de Foket semble avoir coûté cher aux Rémois. « C’est un joueur de très haut niveau qui est habitué à jouer tous les matchs », a justifié son entraîneur, Oscar Garcia.

À Lyon, c’est Jason Denayer, 26 ans, qui s’est imposé dans la défense centrale des Gones depuis 2018. Auteur de deux buts en Ligue 1 lors de cette première partie de saison, le Belge a vu celle-ci s’assombrir début décembre. Pourtant buteur lors du déplacement de son club à Bordeaux, le Diable rouge a en effet dû quitter la pelouse en boîtant, victime d’une sérieuse blessure. Après des examens médicaux, le verdict est tombé : le joueur souffre d’une entorse de la cheville droite qui devrait l’éloigner des terrains pendant deux mois. Une mauvaise nouvelle pour le coach lyonnais, Peter Bosz, qui perd son défenseur central titulaire. Déjà fragile cette saison, la défense des Gones devra faire sans l’un de ses tauliers. Une tuile pour l’OL. À noter que l’avenir du Diable rouge à Lyon est incertain. Son contrat prend fin en juin et il n’a toujours pas reçu de proposition concrète de la part du club pour une éventuelle prolongation. Selon Sky Sports, Newcastle serait intéressé par le défenseur central pour un transfert dès janvier.

Il est recalé

Le jeune Jérémy Doku a, quant à lui, connu un début de saison très compliqué. L’attaquant de 19 ans a en effet enchaîné les blessures. Absent des terrains pendant trois mois suite à une blessure contractée durant le mois d’août à l’ischio-jambier, le Diable rouge est toutefois revenu en force sur les pelouses de Ligue 1. De retour en championnat le 28 novembre contre Lorient, il monte sur le terrain à la 69ème minute et il ne faudra que 9 minutes au Belge pour inscrire son premier but de la saison. « Il a la qualité en un contre un. En ce moment, il revient donc, il a faim de ballon. Il a cette capacité de se retourner ou de prendre la profondeur comme on a pu le voir sur le but. Quand tu es en un contre un avec lui il n’y a qu’une chose à faire en général, c’est prier », explique Thierry Henry qui le connaît bien chez les Diables rouges. Mais malgré ce retour en force et les propos élogieux à son égard, Jérémy Doku n’est toujours pas épargné par les blessures. Depuis plusieurs semaines, il souffre en effet du genou.

Dans le cadre des fêtes de fin d'année, Pickx Sports et Eleven Sports se sont unis pour vous permettre de remporter des cadeaux de votre club préféré de Pro League. Tentez votre chance et participez ici à notre concours.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top