Y’a-t-il de la friture sur la ligne entre Ruud Vormer et Philippe Clement ?

Jupiler Pro League | Contre le KV Malines, il a été sorti prématurément. Lors du match ultra-important face à Leipzig en Ligue des champions, il est resté sur le banc pendant 90 minutes. Mais Ruud Vormer ne serait pas Ruud Vormer s'il ne répondait pas avec ses pieds comme il l'a fait contre Genk en championnat. Orage ou simple tempête dans un verre d'eau entre le Néerlandais et l'entraîneur Philippe Clement ?

De Pickx

Partager cet article

Depuis cette saison, le statut du capitaine du Club de Bruges, Ruud Vormer, a quelque peu changé. Tout a commencé lors du premier match de la campagne de la Ligue des champions, lorsque Bruges a décroché un partage 1-1 contre le PSG. Lors de cette rencontre, aucune trace de Vormer sur le terrain. Philippe Clement l'a gardé sur le banc durant 80 minutes lors de la victoire 1-2 contre Leipzig la journée suivante. 

Et récemment, cela a encore mal tourné pour le milieu de terrain de 33 ans. Contre le KV Malines, Clement a laissé son capitaine dans le vestiaire à la mi-temps. A domicile contre Leipzig, où le Club a pris une valise 0-5, Vormer est de nouveau resté assis pendant 90 minutes. Contre Genk, c'était la même histoire jusqu’à 18 minutes du terme de la partie.

Vormer à la rescousse

Mais malgré son statut de remplaçant, Vormer s’est montré décisif. Le retournement de situation, puisque Bruges était mené 2-1 à Genk avec un homme en moins, est en partie dû à lui. Grâce à un pré-assist, il a permis à Noa Lang d'égaliser à 2-2. Il a ensuite donné la passe parfaite à Federico Ricca, qui a inscrit le 2-3.

Vormer en sauveur, cela a alimenté les discussions sur son statut. Hugo Broos, qui a joué et entraîné au Club de Bruges, pense que l'entraîneur actuel, Clement, joue à un jeu dangereux. "On ne fait pas ça avec son capitaine, l'homme qui mène la bataille. Cela peut sérieusement compromettre la relation entre Vormer et Clement", a-t-il déclaré à Het Laatste Nieuws.

"Les histoires peuvent s’arrêter"

Pour d'autres, c'est une tempête dans un verre d'eau. "Vormer et Clément ne vont pas s'embrasser maintenant, mais je n'en ferais pas tout un plat", explique de son côté Georges Leekens. "Ce n'est pas parce que Vormer est sur le banc maintenant et qu'il n'est pas d'accord avec cela, que Clement n'a pas de respect pour Vormer. Les deux hommes sont intelligents et savent qu'ils ne doivent pas jouer cette affaire personnellement."

Clement lui-même est également revenu sur Vormer lors de sa conférence de presse. "Ruud sera toujours notre capitaine. Il y a eu une conversation très claire, entre moi, Ruud et le conseil d'administration", a déclaré Clement. "Il y était dit qu'il ne jouerait pas tous les matchs cette saison, mais qu'il serait toujours notre capitaine. Il ne s'agit que d'une chose : lorsque vous êtes sur le terrain, vous devez défendre les couleurs de votre club et de votre équipe. C'est ce qui s'est passé aujourd'hui. Ces histoires peuvent donc cesser à partir de maintenant", a conclu l'entraîneur du Club de Bruges.

Suivez la Jupiler Pro League tout au long de la saison, et le match entre le Club de Bruges et Seraing de ce samedi à 20h45, sur les chaînes d’Eleven Pro League, disponibles dans l'option Pickx Sports de Proximus.

Le service Proximus Pickx propose sur son app (Android & iOS) et sur le web un nouveau mode « interactif ». Grâce à cette nouvelle fonctionnalité, vous pouvez, lors de la diffusion des différentes rencontres, découvrir les compositions des équipes, analyser les statistiques du match ou encore retrouver l’historique des rencontres entre les deux clubs en un seul clic. Mais surtout, le lecteur vidéo interactif vous permet de revivre à votre guise les plus belles actions du match instantanément, en utilisant la molette digitale présente sur la droite de l’écran. Grâce à ces nouvelles fonctionnalités, vivez les exploits de votre équipe favorite comme nulle part ailleurs.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top