Après avoir licencié Ole Gunnar Solskjaer, faute de bons résultats et placé Michael Carrick comme intérimaire, les dirigeants de Manchester United ont jeté leur dévolu sur l'Allemand Ralf Rangnick pour diriger leur équipe. Révolution à venir à Old Trafford ? 

Ralf Rangnick, ce n’était pas le nom le plus ronflant cité à Manchester United ces derniers jours mais c’est bien lui qui a pour mission de ramener le club là où il doit être, au sommet de la Premier League. Surtout quand on voit les investissements consentis pour bâtir une équipe solide sur papier mais qui ne trouve pas son second souffle après le départ de Sir Alex Ferguson en 2013. 

L’entraîneur allemand qui assurera lui aussi un intérim sur le banc durant six mois puisqu’après, il jouera un rôle de consultant pendant deux années supplémentaires au sein du club. Mais en attendant, ce coach adepte du "contre-pressing" afin d’étouffer ses adversaires, pourra mener une première révolution dans l’effectif des Red Devils. 

Une première expérience à l’étranger

Le défi pour l’entraîneur de 63 ans est de taille, à l’image de son CV. Ulm, Stuttgart, Hanovre, Schalke, Hoffenheim et Leipzig, partout où il est passé, il a apporté du succès et surtout la stabilité qui ne va pas toujours avec. C’est sans doute lui, avec les casquettes de coach, directeur sportif ou superviseur, qui a fait que Leipzig est devenu une valeur sûre en Allemagne et sur le continent européen.

Il est un peu une sorte de mentor pour Jürgen Klopp, adepte de la même philosophie et qui a déclaré à son sujet : « Avec Hoffenheim et Leipzig, il a mis deux clubs sur la carte à partir de rien. » Thomas Tuchel, le coach de Chelsea, a lui aussi, à sa manière, son idée sur le style Rangnick. "Il nous a montré qu'il n'est pas toujours nécessaire de suivre les joueurs adverses aux toilettes dans le football."

Révolution dans le vestiaire ?

Un nouvel entraîneur redistribue bien souvent les cartes à son arrivée. Et comme le style de l’Allemand, qui aime le jeu rapide via des passes verticales à la récupération du ballon, demande certaines capacités, les changements pourraient arriver et être importants à United. Fernandes sera sans doute le détenteur des clés du camion mancunien alors qu’un Van de Beek devrait voir son temps de jeu grimper en flèche. 

Lingard, Sancho, Greenwood ou encore Rashford vont se régaler, eux qui aiment provoquer leurs opposants, mais ils devront y mettre la même volonté défensivement. Quid des trentenaires Ronaldo et Cavani ? Bonne question, sachant que l’entraîneur allemand apprécie le travail avec les jeunes. Un Pogba, grâce à sa qualité de passe, pourrait lui aussi être un pion important à son retour de blessure. Mais le Français devra apprendre à aller presser plus haut dans le jeu. 

Habitué à travailler dans l’ombre, le discret Ralf Rangnick va être sous le feu des projecteurs à Manchester United, le tout avec une pression sur ses épaules inédite dans sa longue carrière. Mais son style, si les joueurs l’adoptent, pourrait faire des Red Devils une équipe agréable à regarder… et qui gagne. Premiers éléments de réponse face à Arsenal