Que devient Thierry Lhermitte, le comédien de ‘Joyeuse Retraite’ ?

Le film ‘Joyeuse Retraite’, diffusé ce jeudi sur RTL TVI, raconte l’histoire de deux futurs pensionnés incarnés par Michèle Laroque et Thierry Lhermitte. L’occasion pour Proximus Pickx de révéler que devient l’acteur de cette comédie française. 

La carrière de Thierry Lhermitte a débuté lorsqu’il était au Lycée Pasteur de Neuilly-sur-Seine. Là-bas, il rencontre Michel Blanc, Gérard Jugnot et Christian Clavier, tous passionnés de théâtre. Ensemble, ils prennent des cours d’art dramatique et lancent leur propre spectacle. Ils intègrent à leur équipe des figures féminines telles que Marie-Anne Chazel, puis Josiane Balasko. Ses rôles de prédilections sont souvent ceux de jeunes premiers de classe un peu benêts.

La troupe ’Splendid’ est alors créée, et devient populaire grâce à la pièce ‘Amour, coquillage et crustacés’, adaptée plus tard au cinéma sous le titre ‘Les Bronzés’ (1978) et réalisé par Patrice Leconte. Thierry Lhermitte continue sur sa lancée en tant que producteur, en plus de son travail de comédien. La compagnie a également produit ‘Le Père Noël est une ordure’, ‘Le Dîner de cons’ ou ‘La saga des Ripoux’ qui ont rencontré beaucoup de succès.

Au cinéma

Habitué des petits rôles (‘Les Valseuses’, ‘Que la fête commence’), il se révèle aux côtés d’Isabelle Adjani grâce à ‘Clara et les chics types’ et ’L’Année prochaine.. si tout va bien’.  Dans les années 80 et 90, il devient un nom incontournable des comédies populaires. Excepté un rôle dramatique dans Stella de Laurent Heyneman, il ne tourne que des rôles sur mesure avec des réalisateurs comme Claude Zidi (‘Les Ripoux’) et Francis Veber (‘Le Dîner de cons’).

Les membres de la troupe des Splendid sont presque tous devenus réalisateurs. Ayant toujours un lien très fort avec eux, Lhermitte refuse rarement de jouer dans un de leurs films. Il est ainsi présent à l’affiche de ‘Grosse fatigue’ de Michel Blanc, ‘Meilleur espoir féminin’ de Gérard Jugnot, ‘Au secours, j’ai 30 ans !’ de Marie-Anne Chazel et ‘L’Ex-femme de ma vie’ de Josiane Balasko. Le troisième volet des Bronzés ‘amis pour la vie’ sera le point d’orgue de cette fidélité !



‘Joyeuse retraite’

Dans les années 2010, Lhermitte a continué d’apparaître dans de nombreuses comédies, telles que ‘Nos femmes’ de Richard Berry (2015), ‘Ma famille t’adore déjà’ (2016), ‘All Inclusive’ (2019), ‘Just a gigolo’ (2019) ou encore ‘Joyeuse retraite’ (2019).

Cette comédie, sortie en 2019, ne fait pas que rire. Le duo Michèle Laroque et Thierry Lhermitte nous mettrait presque la larme à l’œil. Les acteurs incarnent Marilou et Philippe, deux futurs pensionnés qui préparent le restant de leurs jours au Portugal. Mais, comme dans toute bonne comédie française, leur plan ne va pas se passer exactement comme prévu…

Une maladie rare

L'acteur souffre d’une maladie rare et méconnue : la prosopagnosie, aussi appelée amnésie des visages. Diagnostiquée, il y a une dizaine d’année, elle se caractérise par une difficulté de reconnaître des visages humains. La personne va dès lors se rattacher à un style vestimentaire, une odeur, une allure ou une voix pour reconnaître quelqu’un.

Depuis 2004, il s’est engagé auprès de la Fondation pour la recherche médicale en soutenant la recherche pour la maladie d’Alzheimer.

Une retraite en vue ?

A l’occasion de la sortie de ‘Joyeuse retraite’ en novembre 2019, Thierry Lhermitte, âgé à l’époque de 66 ans, a été interrogé sur son désir de prendre sa retraite un jour. "Ça m’a traversé l'esprit, oui, oui", expliquait-il sur le plateau de ‘C à vous’. "Mais quand on me propose des choses super, franchement je ne vois pas pourquoi j’aurais refusé". Il ne semble pas prêt d’abandonner le navire de si tôt, tant que les belles propositions fusent.

Retrouvez ‘Joyeuse Retraite’ à 20h30 sur RTL TVI, ou sur Pickx.be ou l'app de Proximus Pickx. Via TV Replay, vous pouvez regarder le programme jusqu'à 36 heures plus tard quand vous le souhaitez, ou également sur le site ou l'app 7 jours après sa diffusion !

Cinéma

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top